Mediaterre

   

Burundi: le développement de la biomasse sous forme forestiere inquiète


Dans les zones rurales au Burundi, la biomasse disponible sous forme de déchets d'activités agricoles et forestières est une source d'énergie très utilisée. La mise en place de plates-formes de formation sur la production d'énergie à partir de biomasse font d'ailleurs florès pour le développement de cette source d'énergie. Cependant, les experts craignent les effets négatifs de cette biomasse-énergie sur la conservation forestière. Parmi ces experts, Joseph Nkunzimana du ministère burundais de l’Energie et des Mines, qui souligne que la biomasse la plus utilisée au Burundi est essentiellement sous forme de produits forestiers. Son classement du type de consommation d’énergie privilégiée au Burundi en 2017 à la date du 28 août courant, se présente comme suit :

  • la biomasse sous forme de bois et charbon de bois est utilisée à 96,7% (cuisson, chauffage dans les ménages, infrastructures communautaires : écoles, internats, camps militaires, ou les prisons, etc.) ;
  • les produits pétroliers à près de 2,5% ;
  • l’électricité à 0,5% ;
  • les autres formes d’énergie (solaire, biogaz, tourbe) à 0,3%.

D'où l'appel de la société civile au Burundi à équilibrer les types de sources d’énergie, au risque de perdre une bonne partie de la forêt. Pour stopper la saignée, les experts recommandent la recherche des sources alternatives d'énergie comme le solaire, le biogaz ou tout au plus, la biomasse exclusivement sous forme de déchets ménagers.

Partagez
Donnez votre avis
Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2017 Médiaterre V4.0