ONU : Allocution de Son Excellence Denis Sassou Nguesso, Président de la République du Congo


M. DENIS SASSOU NGUESSO, Président du Congo, a rappelé que, chaque fois que les circonstances le permettent, le Congo s’emploie à défendre les idéaux de paix et de justice en Afrique et dans le reste du monde.  C’est dans ce cadre que le pays va accueillir, le 19 octobre prochain, le septième Sommet de la Conférence internationale sur la région des Grands Lacs et la réunion de haut niveau du Mécanisme de suivi de l’Accord-cadre pour la paix, la sécurité et la coopération pour la République démocratique du Congo et la région.  Relevant les crises en cours en Afrique, il a souligné que le soutien du Congo au Gouvernement et au peuple centrafricains est acquis, ajoutant que la mise en œuvre de la feuille de route pour la paix et la réconciliation en RCA devrait donner une nouvelle impulsion en vue de la stabilisation de ce pays.  Il a aussi relevé que la recherche de la paix en Libye progresse sous l’égide du Congo qui assure la présidence du Comité africain de haut niveau sur ce pays.  Il a exhorté la communauté internationale à appuyer les efforts du Congo en faveur de ces initiatives propices à un dénouement heureux de ces différentes crises.

Le Président a affirmé que la pauvreté constituera toujours un défi planétaire durable, tant que ne sera brisé le cycle de la dépendance et des contingences dramatiques imposées par l’évolution préoccupante des écosystèmes naturels.  Sur la question des migrations qui touche particulièrement l’Afrique, il a estimé que nous sommes tous interpelés et qu’il faut agir en profondeur, de manière solidaire et dans la compréhension mutuelle, pour contenir ces exodes vers l’incertitude et préserver la vie des milliers d’Africains.  Il a également exprimé sa compassion et sa solidarité à l’endroit des populations victimes des conséquences néfastes des changements climatiques, plaidant pour le respect des engagements issus de l’Accord de Paris.  Il a de ce fait rappelé que la protection de l’environnement est une obligation commune et incontournable.  C’est pour cette raison que le Congo a initié le Fonds bleu pour le bassin du Congo, un instrument financier visant à assurer une meilleure qualité de vie aux peuples et protéger les forêts du bassin du Congo, deuxième poumon vert du monde après l’Amazonie.

M. Sassou-Nguesso a en outre souligné que la vie décente pour tous passe également par une bonne santé des populations, s’inquiétant à ce propos de l’expansion du fléau des médicaments contrefaits et sous-standards, notamment dans les pays en développement.  Il a rappelé que selon l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), 800 000 décès par an sont dus aux faux médicaments.  Il a invité l’Assemblée générale à définir une stratégie globale de lutte contre ce fléau.  Il a aussi assuré qu’en dépit de la conjoncture née de la chute drastique des cours pétroliers, le Congo poursuit sa marche résolue vers la consolidation de la démocratie, ajoutant que les forces vives de la nation exercent leurs prérogatives en totale liberté.

[agonu72], [CdP22-climat], [CdP23-climat]

Résumé de la déclaration
Télécharger le texte de la déclaration

Source : ONU

Photo : ONU

Partagez
Donnez votre avis
Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2017 Médiaterre V4.0