900 000 $ pour un projet d'Unisféra au Burkina Faso


Le Ministère du Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques du Québec a récemment annoncé qu’Unisféra, une organisation montréalaise offrant son expertise en gestion de projets, changements climatiques et mécanismes de financement y étant associés, recevra une aide financière gouvernementale de 900 000 $ pour un projet de coopération au Burkina Faso. Le projet sera réalisé grâce à la participation financière du gouvernement du Québec, dans le cadre du Plan d’action 2013-2020 sur les changements climatiques, financé par le Fonds vert.

Le projet vise à favoriser un meilleur accès à un habitat décent, abordable et adapté au climat, ainsi que générateur d’emplois verts, pour les communautés du Burkina Faso, un pays particulièrement vulnérable aux impacts des changements climatiques. Il fait partie des 14 projets internationaux pour lesquels une enveloppe globale de près de 10 millions de dollars a été accordée.

Le projet consiste à favoriser l’utilisation d’une technique de construction ancestrale réalisée à partir de briques de terre crue séchée au soleil, appelée « voûte nubienne » (VN). Cette technique de construction à faible coût fait appel à des matériaux locaux disponibles. La durée de vie des bâtiments construits selon cette méthode est supérieure à 50 ans, comparativement à 10 ans pour les habitations traditionnelles. Ils favorisent l’adaptation aux changements climatiques en résistant plus durablement aux intempéries et aux conditions climatiques extrêmes et en offrant un confort thermique important face à la chaleur. En outre, cette technique permet d’éviter l’émission de gaz à effet de serre (GES) découlant notamment du transport de matériaux comme la tôle, et de réduire la coupe de bois, ce qui contribue à l’atténuation des changements climatiques.

Axé sur le renforcement des capacités locales, le projet d’Unisféra sera réalisé en étroite collaboration avec Association Voûte Nubienne, une organisation burkinabée bien implantée dans le milieu, de manière à assurer une réelle prise en charge locale de la lutte contre les changements climatiques. En plus de donner accès à un habitat décent, le projet générera des impacts positifs dans le domaine de l’agriculture (meilleure conservation des récoltes), de l’éducation (meilleurs résultats scolaires grâce au confort thermique) et de l’emploi.

L’aide financière accordée permettra spécifiquement de :

- Construire quelque 1 350 bâtiments verts au cours des trois années du projet;

- Mettre en œuvre des actions de sensibilisation des populations à la technique VN dans le but de faire connaître cette solution et de faire émerger une demande en construction et en formation;

- Renforcer les capacités des acteurs de la filière construction (maçons, agriculteurs, entrepreneurs, architectes, bureaux d’études, etc.) relativement à la technique VN;

- Sensibiliser les acteurs politiques au développement et à la mise en œuvre de programmes d’économie verte.

Partagez
Donnez votre avis
Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2017 Médiaterre V4.0