Mediaterre

   

6e Colloque international du Groupe d'Histoire des Zones Humides du 9 au 11 novembre à Glux-en-Glenne (France)


Le 6e Colloque international du Groupe d’Histoire des Zones Humides (GHZH) se tiendra du 9 au 11 novembre à Glux-en-Glenne (France). Il a pour thème « Zones humides et Archéologie ».

La manifestation est organisée par le GHZH, avec le concours du Centre archéologique européen du Mont-Beuvray et du Parc naturel régional du Morvan.

Comme cela est indiqué dans le second appel à communications et posters, si les recherches sur les zones humides se sont développées ces dernières décennies, ce fut le fait des historiens, des sociologues, des juristes et surtout des géographes dans le cadre de grandes monographies régionales (Bresse, Dombes,etc.) ; l’archéologie n’est pourtant pas en reste.

En effet, le développement spectaculaire de l’archéologie préventive en France à partir du début des années 1980 a multiplié les zones étudiées en nombre et en surface tout comme les données brutes et les informations « hors sites » de nouvelle nature : structures en creux naturelles (paléomarais, paléoméandres) ou anthropiques (mares, etc.). Cela a impliqué l’élaboration de marqueurs spécifiques – bio-indicateurs végétaux et animaux, sédiments – par les disciplines des archéosciences (palynologie, dendrologie, macro-restes végétaux).

 

Le programme de la manifestation se divise comme suit :

-Ouverture

-Introduction

-Session 1 = Méthodologie : une approche résolument interdisciplinaire

-Session 2 = Apparition/disparition, extension/rétraction des zones humides

-Session 3 = Habiter en zones humides

-Présentation des posters

-Session 4 = Exploitation des produits issus des zones humides

-Table ronde = Enjeux de la gestion contemporaine tenant en compte la longue durée

-Visite du musée et du site de Bibracte

 

Le colloque a pour objectif d’appréhender les zones humides au prisme de l’archéologie. Il souhaite également développer une approche comparatiste en portant une attention particulière aux expériences archéologiques menées ailleurs dans les pays européens – Pays-Bas, îles britanniques (« Wetland Archaeology Research Project » mené depuis plus de 30 ans par l’université de Bradford), Italie,… - et extra-européens.

Les travaux du GHZH, qui est une association, ont pour mission de redonner une dimension temporelle aux zones humides. Ils intéressent toutes les personnes cherchant à mieux connaître la présence de l’homme dans ces espaces.

Partagez
Donnez votre avis
Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2017 Médiaterre V4.0