Mediaterre

   

Le Cameroun redéploie la gestion des ses déchets


Un consortium de banques (Société Générale Cameroun, Ecobank et Bicec) vient d’octroyer, avec une garantie de Proparco, un prêt à l’entreprise Hysacam permettant de financer le renouvellement de plus de 200 camions afin d’optimiser la collecte des ordures ménagères dans les villes du pays. L'objectif est d'aider le Cameroun à répondre au défi majeur posé par la gestion des déchets, défi dû aux insuffisances notées ces derniers temps au niveau de l’entreprise historique dans le domaine.

En cause, la croissance démographique et l’urbanisation de la population qui génèrent une croissance exponentielle des ordures ménagères, un problème commun à de nombreux pays d’Afrique subsaharienne. La production de déchets est aujourd’hui évaluée à 5,5 millions de tonnes par an soit 16 000 tonnes par jour. Le système de gestion mis en place par les pouvoirs publics présente ces derniers jours des faiblesses qui causent la présence d’immondices.

Fondée en 1969, la société Hygiène et salubrité du Cameroun (Hysacam) est le principal acteur privé de gestion des déchets du pays. Implantée à Douala et à Yaoundé, elle assure le service de collecte et de traitement des déchets ménagers dans 17 villes du pays. Collectant plus de 1,5 millions de tonnes de déchets par an soit plus de 4 000 tonnes par jour. Présente sur toute la chaîne de gestion des déchets, de la collecte au traitement, l’entreprise emploie 4 000 personnes et dispose d’une flotte de plusieurs centaines de camions. Aujourd’hui, 15 millions de personnes bénéficient des services d’Hysacam au Cameroun.

Ainsi, afin de s’adapter à la forte croissance des villes camerounaises et d’optimiser le service de collecte de déchets, Hysacam renouvèle une partie de ses véhicules soit environ 200 camions et engins, pour un montant de 24,5 milliards de Fcfa, environ 50 millions de Dollars US.

 

Partagez
Donnez votre avis
Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2018 Médiaterre V4.0