Mediaterre

   

Etude HSBC : le comportement des entreprises et des investisseurs à l'égard de la finance durable


L’appétit grandissant des investisseurs pour les « investissements verts » incite les entreprises à plus de transparence sur leur « stratégie durable »

  • Plus de 2/3 (68 %) des investisseurs planifient d'augmenter leur investissement durable
  • 56 % des investisseurs estiment que le niveau de transparence des entreprises sur les risques liés au changement climatique est toujours « très insuffisant »
  • Seulement 53 % des entreprises ont mis en place une stratégie pour réduire leur impact sur l'environnement
  • La France est le 3ème émetteur de Green Bonds dans le monde
     

L’Accord de Paris adopté lors de la COP 21 de novembre 2015 prévoit de contenir l’élévation de la température moyenne de la planète nettement en dessous de 2 °C par rapport aux niveaux préindustriels, « étant entendu que cela réduirait sensiblement les risques et les effets des changements climatiques »1. Pour ce faire, le besoin de financement de nouvelles infrastructures s’élève à 100 000 milliards de dollars pour les 15 prochaines années.  
La nouvelle recherche sur la finance durable publiée par HSBC2 a été réalisée auprès de plus de 1000 entreprises et investisseurs en Europe, en Amérique, en Asie et au Moyen Orient. Elle fait état des engagements et des actions des entreprises en matière de stratégie environnementale et de la réalité de la pression exercée par les investisseurs institutionnels. 

Télécharger l'étude

Partagez
Donnez votre avis
Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2017 Médiaterre V4.0