Mediaterre

   

Stratégies et plans d'action nationaux pour la biodiversité: des catalyseurs naturels pour l'atteinte des objectifs de développement durable


Stratégies et plans d'action nationaux pour la biodiversité: des catalyseurs naturels pour l’atteinte des objectifs de développement durable

Selon une étude du PNUD[1], à laquelle j’ai contribué, les stratégies et plans d’action nationaux pour la biodiversité (SPANB) constituent des catalyseurs naturels  pour l’atteinte des objectifs de développement durable (ODD). Les recommandations de cette étude soulignent le besoin d'un soutien ciblé aux pays éligibles à l’aide publique pour favoriser l’action dans certains domaines thématiques clés. Les auteurs espèrent que leur analyse incitera les gouvernements et les organisations qui les soutiennent à accélérer la mise en œuvre des SPANB. Ils encouragent également les organisations donatrices à considérer et soutenir la mise en œuvre des actions des SPANB qui ont des résultats directs sur les ODD.

---------------------------------

Objectifs d’Aichi et ODD

En 2010, la Conférence des Parties à la Convention sur la diversité biologique (CDB) a convenu d'un ensemble ambitieux de 20 objectifs, les Objectifs d'Aichi pour la biodiversité, dans le cadre de leur engagement envers le Plan stratégique de la CDB. L'un de ces objectifs (le 17) demande à chaque pays de réviser ses stratégies  et plans d’action nationaux pour la diversité biologique (SPANB) pour les aligner aux objectifs d’Aichi. De 2010 à novembre 2016, pratiquement tous les pays ont révisé leur SPANB. En novembre 2016, 123 pays (dont 76 éligibles à l'aide publique au développement) avaient soumis des SPANB post-2010.

Entretemps, les Nations unies ont convenu en 2015 d'un ensemble ambitieux de 17 objectifs et 169 cibles de développement durable (ODD). Compte tenu de leur importance pour le développement durable des états concernés, on peut se demander quelles relations existent entre ces deux ensembles d’objectifs.

En réponse à cette question, le PNUD a publié en décembre 2016 une analyse des SPANB  de 60 pays visant à décrire l'ampleur et la profondeur des actions proposées dans les SPANB, à proposer un cadre commun d'analyse et de comprendre la relation entre les SPANB, les objectifs d’Aichi et les Objectifs de développement durable.

Les actions des SPANB  de 60 pays ont été analysées

L'unité d'analyse de cette étude est une action - une déclaration concernant l'intention d'un pays d'entreprendre une action ou un ensemble d’activités. Les actions comprennent généralement deux parties: une catégorie thématique (par exemple, restauration, protection, utilisation durable) et une catégorie d’actions générique (par exemple, élaborer un plan, mener des recherches, renforcer la gouvernance). Sur la base de ces deux paramètres, les chercheurs ont développé une taxonomie en deux parties qui peut être utilisée pour décrire toute action trouvée dans une SPANB - un ensemble de 16 catégories thématiques et 125 sous-catégories, et un ensemble de 24 actions génériques, qui peuvent décrire pratiquement toutes les actions inscrites dans les SPANB.

Les chercheurs ont analysé plus de 6000 actions différentes inscrites dans les SPANB de 60 pays et les ont étiquetées non seulement en fonction des catégories thématiques et des actions génériques, mais aussi en fonction des objectifs de développement durable (ODD) primaires et secondaires associés et leurs cibles (ainsi que des objectifs d'Aichi pour la biodiversité).

Les SPANB au secours des ODD

Du coup, la contribution des SPANB à l'accomplissement des ODD commence à émerger. Bien que les données de cette analyse soient beaucoup plus riches et complexes que ce rapport laisse supposer, il ressort clairement que l'impact des actions menées dans le cadre des SPANB s'étend bien au-delà des ODD 14 (Vie aquatique) et 15 (Vie terrestre). Les exemples d'actions menées dans le cadre des SPANB et présentées dans le rapport illustrent comment une seule action peut contribuer à plusieurs ODD.

Les actions incluses dans les SPANB pourraient, si elles étaient pleinement mises en œuvre, catalyser les progrès en matière de sécurité alimentaire, de sécurité de l'approvisionnement en eau, de moyens de subsistance, de croissance économique, de réduction des risques de catastrophe, de santé, de genre et de résilience climatique, entre autres objectifs. En outre, parce que les SPANB constituent des instruments de politique nationale, elles fournissent une voie pratique pour la mise en œuvre rapide des objectifs nationaux de développement durable.

Investir dans la biodiversité et les écosystèmes grâce aux actions des SPANB garantit que personne ne soit laissé pour compte dans la mise en œuvre des ODD. La nature fournit un filet de sécurité à des milliards de personnes dans le monde: 1,6 milliard de personnes dépendent des forêts pour leur travail, leur subsistance, leur  nourriture et leur carburant; une personne sur huit dépend de la pêche pour sa subsistance; et plus de 4 milliards de personnes dépendent des médicaments dérivés des forêts pour leur santé. Investir dans la nature aide à assurer que les personnes les plus vulnérables dans la société, en particulier les plus de 800 millions de personnes vivant dans la pauvreté, ont un filet de sécurité durable.

Forces et faiblesses des SPANB

Le rapport du PNUD  met en évidence plusieurs tendances dans les SPANB.

Premièrement, dans la plupart des catégories thématiques on note un pourcentage relativement élevé d'actions axées sur la recherche, l’évaluation, les inventaires, les plans, les politiques, les indicateurs et les lignes directrices par opposition à des actions directes sur le terrain.  Ceci implique que les actions de plusieurs domaines thématiques n’en sont qu’au stade de la planification, ne sont pas encore prêtes à être traduites en actions concrètes sur le terrain, et peuvent avoir besoin d'un soutien technique ciblé pour aider à élaborer des plans et des politiques.

Deuxièment, certaines lacunes émergent de l’examen des SPANB. Alors que le commerce illégal d'espèces sauvages, la pêche illégale, la foresterie illégale, les industries extractives et la pollution sont tous des facteurs importants de la perte de biodiversité, il y a relativement peu d'actions axées sur ces domaines dans les SPANB étudiées. Par ailleurs, relativement peu d'actions concernent les zones protégées privées et la connectivité des aires protégées, y compris les corridors verts.

Troisièmement, à l'exception de l'intégration de la biodiversité dans la planification du développement, il y a relativement peu d'actions axées sur l'harmonisation des plans et des politiques.

Quatrièmement, il y a des domaines clés qui émergent où un soutien technique et financier ciblé pourrait être utile aux pays pour lancer des actions sur les ODD. Ceux-ci incluent la sensibilisation et l’éducation à la biodiversité, l’évaluation des tendances et du statut de la biodiversité, la mobilisation des ressources, les espèces envahissantes,  et les aires protégées. Ces domaines thématiques comportent un nombre élevé d'actions directes et sont prêts à être mis en œuvre immédiatement.

Notons enfin que même si de nombreuses actions peuvent aider à atteindre plusieurs ODD à la fois, les actions des SPANB manquent généralement l'occasion d'atteindre explicitement plusieurs résultats. Par exemple, il y a relativement peu d'actions axées sur la restauration des services écosystémiques, sur la résilience climatique, et la réduction des émissions de gaz à effet de serre.

En dépit de leurs lacunes, les SPANB constituent un apport inestimable au développement durable. Leur mise en œuvre devrait contribuer à l’atteinte des Objectifs de développement durable, pour peu qu’on leur donne tout l’appui qu’elles méritent.

 

Auteur : Jacques Prescott est consultant en biodiversité et développement durable et professeur associé à la Chaire en éco-conseil de l’Université du Québec à Chicoutimi

 

[1] UNDP. 2016. National Biodiversity Strategies and Action Plans: Natural Catalysts for Accelerating Action on Sustainable Development Goals. Interim Report. United Nations Development Programme. Dec 2016. UNDP: New York, NY. 10017.  http://nbsapforum.net/uploads/3514.pdf

[ODD2030]

Partagez
Donnez votre avis
Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2018 Médiaterre V4.0