Mediaterre

   

Le Nigéria s'engage à restaurer quatre millions d'hectares de terres dégradées


Le gouvernement du Nigeria a annoncé son intention de restaurer quatre millions d'hectares de terres dégradées.

En effet, la désertification dans la région sahélienne du Nigeria, zone de transition entre le désert du Sahara au nord et les savanes au sud, menacerait les moyens de subsistance de 40 millions de ruraux. La mise en place d’un plan d’utilisation durable des terres est donc nécessaire pour le pays. C’est la raison pour laquelle il s’engage avec plusieurs autres pays africains à restaurer plus de 84 millions d'hectares de terres dégradées dans le cadre de l'Initiative pour la restauration des paysages forestiers en Afrique AFR100, qui vise à restaurer 100 millions d'hectares de terres d'ici 2030. Ces engagements soutiennent également les objectifs du Défi de Bonn, une initiative mondiale visant à restaurer 150 millions d'hectares d'ici 2020 et 350 millions d'hectares d'ici 2030.

Les autorités Nigérianes comptent mieux s’investir dans la restauration des paysages forestiers dégradés et espère atteindre les contributions déterminées au niveau national, les objectifs de neutralité en matière de dégradation des terres et le plan de relance économique et de croissance du pays. À travers ses efforts, elles visent l’amélioration des moyens de subsistance des citoyens grâce à la sécurité alimentaire, à la réduction de la pauvreté, à un environnement durable et à la réalisation des objectifs de développement durable.

 

Pexine GBAGUIDI pour Unisféra

Partagez
Donnez votre avis
Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2018 Médiaterre V4.0