Mediaterre

   

Protéger les terres et les ressources en eau face aux effets du dérèglement climatique


Le 12 décembre 2017, deux ans après l’accord de Paris, se sont réunis à Paris les leaders internationaux et des citoyens engagés venus du monde entier dans le cadre du "One Planet Summit". Au nombre des 12 engagements pris pour répondre à l’urgence écologique de la planète se trouve celui de "Protéger les terres et les ressources en eau face aux effets du dérèglement climatique".

· 300 M$ pour activer le Land degradation Neutrality fund (Fonds de lutte contre la dégradation des terres et la désertification) et restaurer des terres dégradées.

La France, Banque européenne d’investissement, le Luxembourg et d’autres partenaires annoncent des financements pour enclencher l’action du Land dégradation Neutrality Fund destiné à lutter contre la dégradation des terres. L’objectif est d’accélérer la mobilisation et les actions concrètes pour atteindre la neutralité en matière de dégradation des terres d’ici 2030 (cible 15.3 des Objectifs de Développement Durable). L’indice de neutralité correspond à la différence entre les terres préservées par l’action internationale et les surfaces affectées directement par le changement climatique.

· Lancement du Tropical Landscape Financing Facility (Programme de financement des zones tropicales)

Un accord est signé entre le PNUE, BNPP, l’ICRAF et ADM Capital, ainsi que d’autres acteurs, pour lever des fonds privés en vue de financer la croissance verte et durable dans les pays en développement. L’objectif est de mobiliser d’ici 2025 10Mds de dollars pour financer des projets ayant un impact environnemental et social significatif dans les pays les plus vulnérables.

· 650 M$ de dollars pour aider le monde agricole à s’adapter au changement climatique

La Fondation Gates, la Commission européenne et d’autres pays comme la France initient un programme de financement de 650M de dollars pour accélérer le transfert de l’innovation agronomique sur le terrain, notamment pour les petits exploitants agricoles dans les pays en développement. Cette initiative part du constat que la recherche agronomique fournit d’excellents résultats mais que son transfert peut prendre parfois des dizaines d’années.

· Création de la plateforme de financement de 100 projets « Eau et Climat » pour l’Afrique

L’Afrique est l’un des continents les plus vulnérables au changement climatique.

Deux banques de développement, 5 alliances représentant plus de 450 signataires issus de 94 pays, et 47 entreprises s’engagent pour créer une plateforme d’incubation de projets, avec l’objectif de faire naître 100 projets en Afrique sur les 5 prochaines années, dans les domaines de l’eau et du changement climatique. L’objectif principal de cette plateforme est de mettre efficacement en relation les bailleurs et les acteurs de terrain, avec un montant espéré de 20 millions d’euros pour initier des projets sur la période.

L’incubateur soutiendra des projets à différentes échelles, allant du bassin et des municipalités à de petits projets locaux.

La dynamique de mobilisation sera poursuivie dans le cadre du Forum mondial de l’eau (Brasilia, mars 2018) et de la réunion sur l’Objectif du Développement Durable Eau (New York, juillet 2018).

 

* Tiré du site du sommet.

Pexine GBAGUIDI pour Unisféra

Partagez
Donnez votre avis
Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2018 Médiaterre V4.0