Mediaterre

   

Mise en oeuvre de la foresterie communautaire en République du Congo : Position de la Société civile


Le paysage Congolais est dominé par deux types de végétation : la forêt (qui couvre près de 20 millions d'ha et représente 60% du territoire), et la savane. Le secteur forestier est le deuxième contributeur à l’économie nationale du pays. L'État encourage le développement de l'industrie forestière en vue de promouvoir son développement économique, en s’appuyant sur des stratégies nationales de croissance économique axées sur l’exploitation des ressources naturelles, y compris les forêts, tout en reconnaissant que la diversité biologique devrait être préservée.

Environ 640 mille personnes vivant en zone forestière dépendent directement ou indirectement des ressources forestières du pays. Cependant, les communautés locales et les populations autochtones (CLPA) sont de plus en plus en marge de l’économie formelle et de la prise de décision concernant l’utilisation des ressources naturelles, et elles sont confrontées à une insécurité foncière croissante. En réponse à cette situation, le gouvernement a ratifié et promulgué l’Accord de Partenariat Volontaire (APV) FLEGT avec l’Union européenne, et s’est engagé dans un processus de mise en œuvre dudit Accord afin de renforcer une gestion plus inclusive et équitable des forêts. Le document intitulé " Mise en œuvre de la foresterie communautaire en République du Congo " présente la position de la société civile qui prône le renforcement d’une gestion plus inclusive et équitable des forêts.

Pexine GBAGUIDI pour Unisféra

Partagez
Donnez votre avis
Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2018 Médiaterre V4.0