Mediaterre

   

France: La peinture à base d'algues bretonnes pour sortir de la chimie du pétrole


Des prix, la société Algo en a accumulé un paquet depuis quelques années. Récompensée pour son innovation, parfois même des mains de la ministre de l’Environnement de l’époque Ségolène Royal, la start-up spécialisée dans la peinture à base d’algues sera de nouveau mise à l’honneur ce mercredi (13 décembre 2017).

Plébiscitée par le public, elle recevra le prix My Positive Impact organisé par la Fondation pour la nature et l’homme. « C’est loin d’être anecdotique pour nous. Ce prix montre que l’on devient crédible, il renforce notre dynamique », témoigne Lionel Bouillon, fondateur de la société.

« Sortir de la chimie du pétrole »
Le projet Algo est né dans l’esprit de ce Finistérien en 2008, alors qu’il avait succédé à son beau-père à la tête de la société rennaise Félor, spécialisée dans la peinture. « 70 % du marché est détenu par quatre géants. On voyait notre chiffre d’affaires s’éroder. Il fallait trouver des marchés de niche ». Inspiré par Yves Rocher, Lionel Bouillon évoque alors l’idée de lancer une peinture végétale « pour sortir de la chimie du pétrole ». « J’avais envie de travailler en local. Les algues, c’était une évidence », se souvient-il.

Aidé par le Centre d’étude et de valorisation des algues (CEVA) et l’école de chimie de Rennes, la société a pu mettre au point sa peinture révolutionnaire en 2015. Composé d’algues rouges et d’algues brunes mais aussi de colza, le produit est d’origine végétale à 98 %.

« Nous avons gardé 2 % de conservateurs pour maintenir sa durée de vie », précise le cofondateur de la société. Protégée par un brevet, la peinture Algo est unique et présente les mêmes caractéristiques que ses concurrentes tout en affichant des concentrations dans l’air dix fois inférieures aux standards de la glycéro (peinture à l’eau). C’est sans doute ce qui a poussé des hôpitaux ou des collectivités comme Rennes Métropole à s’en emparer pour rénover ses crèches.

Repéré dès 2015 par l’enseigne M. Bricolage, Algo sera prochainement distribué dans de nombreux magasins du leader des grandes surfaces du secteur Leroy Merlin%u200B. Déjà présente en Suisse, en Belgique et aux Pays-Bas, la peinture aux algues bretonnes se prépare à investir le marché scandinave, avant de conquérir le monde.

Source: 20 minutes planète. Auteur: Camille Allain

Partagez
Donnez votre avis
Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2018 Médiaterre V4.0