Mediaterre

   

Les enjeux du respect du droit de l'environnement vus par l'AUF


L’Agence universitaire de la Francophonie (AUF) fait partie des organisations impliquées dans l'organisation du Symposium sur l'application du droit de l’environnement en Afrique francophone. Participant aux assises qui se déroulent à Yaoundé du 05 au 09 février 2018, le Professeur Alain ONDOUA, Directeur régional - Afrique centrale et Grands Lacs de l'AUF a souligné que l'Agence universitaire de la Francophonie est une illustration de ce que l'Organisation internationale de la Francophonie met l'accent sur la nécessité de développer une expertise francophone qui regroupe différents acteurs afin de valoriser un réseau varié de professionnels qui accompagnent les pays francophones dans l’atteinte de leurs objectifs de développement. 

Le Professeur Alain Ondoua a souligné devant les participants au Symposium, que la rencontre de Yaoundé est une occasion offerte aux architectes de l’application de la loi, d’échanger leurs expériences, d’apprécier les forces et les faiblesses des outils développés et de nous faire des recommandations pertinentes pour leur finalisation. Une préoccupation permanente pour l’AUF.

Selon l’Agence, le Symposium de Yaoundé renforce également  la place et le rôle du droit dans les politiques environnementales en Afrique francophone et surtout démontre l’utilité du droit de l’environnement en donnant au pouvoir judiciaire, aux décideurs politiques et à l’opinion publique, une vision concrète de l’application effective du droit de l’environnement. C'est dans cette veine que la Francophonie soutiendra dans le cadre de la prochaine programmation, l’acquisition de connaissances théoriques et pratiques en droit de l’environnement dans 5 écoles   africaines de Magistrature afin de développer une expertise juridique dans le domaine et  d'outiller les magistrats qui souhaitent agir en faveur de la préservation de l’environnement. 

Le  Directeur régional - Afrique centrale et Grands Lacs  de l'AUF a indiqué à l’assistance que ces écoles seront ainsi des acteurs du développement durable dans leurs pays respectifs et sur lesquels l’Organisation internationale de la Francophonie pourra compter afin de pérenniser ses actions en faveur de l'environnement.

[sympodroit2018] 

Partagez
Donnez votre avis
Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2018 Médiaterre V4.0