Mediaterre

   

ONU : La Commission de la condition de la femme souligne la synergie entre ses travaux et ceux de l'ECOSOC et du Forum politique de haut niveau sur le développement durable


La Commission de la condition de la femme a mis en évidence la contribution que peuvent apporter ses travaux à ceux du Conseil économique et social (ECOSOC) et du Forum politique de haut niveau pour le développement durable pour 2018.

Elle était saisie d’une note du Secrétariat de l’ECOSOC qui détaille comment les travaux récents de la Commission, notamment ses conclusions concertées, peuvent contribuer utilement au thème prioritaire de l’ECOSOC cette année, à savoir « Du niveau mondial au niveau local: appuyer l’édification de sociétés viables et résilientes en milieu urbain et rural », ainsi qu’à celui du Forum politique de haut niveau qui doit réfléchir à comment « transformer nos sociétés pour les rendre viables et résilientes ».

Le thème prioritaire de la soixante-deuxième session de la Commission, qui est consacré aux « problèmes à régler et possibilités à exploiter pour parvenir à l’égalité des sexes et à l’autonomisation des femmes et des filles en milieu rural », répond en écho à ceux choisis par l’ECOSOC et le Forum politique de haut niveau pour 2018, précise la note en soulignant l’incidence directe des travaux de la Commission sur les débats des deux autres organes.

Le document revient aussi sur les deux sessions précédentes de la Commission, précisant notamment qu’à sa soixante et unième session, en 2017, dans ses conclusions concertées sur l’autonomisation économique des femmes dans le monde du travail en pleine évolution, la Commission avait défini les mesures nécessaires pour vaincre les inégalités, les discriminations et les barrières persistantes auxquelles les femmes font face dans le monde du travail actuel.

Il est également noté aussi, qu’en 2016, à sa soixantième session, dans ses conclusions concertées sur l’autonomisation des femmes et ses liens avec le développement durable, la Commission avait présenté un plan d’action détaillé pour mettre en œuvre le Programme 2030 en tenant compte de la problématique hommes-femmes, des recommandations également pertinentes pour les thèmes de 2018 de l’ECOSOC et du Forum politique de haut niveau.

Lors de cette session, la Commission avait notamment appelé à renforcer les cadres normatif, juridique et politique; créer des environnements propices au financement de la promotion de l’égalité des sexes et de l’autonomisation des femmes et des filles; encourager les femmes à exercer des responsabilités et à participer pleinement et sur un pied d’égalité à la prise de décisions dans tous les domaines du développement durable; promouvoir des procédures de collecte de données, de suivi et d’examen soucieuses de la problématique hommes-femmes; et renforcer les mécanismes institutionnels nationaux.

La note souligne en outre que les conclusions concertées de la Commission peuvent jouer un rôle moteur et aider l’ECOSOC et le Forum politique de haut niveau dans leurs efforts pour intégrer la problématique hommes-femmes dans leurs travaux et décisions.

La Commission était également saisie d’une lettre de la Présidente de l’ECOSOC contenant en annexe les résolutions et décisions que l’ECOSOC a adoptées à sa session de 2017, tenue du 28 juillet 2016 au 27 juillet 2017, et qui intéressent ses commissions techniques.

Compte rendu de l'ONU
Télécharger le rapport : Contribution aux travaux du Conseil économique et social et du Forum politique de haut niveau pour le dévelop pement durable

Partagez
Donnez votre avis

Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2018 Médiaterre V4.0