Mediaterre

   

Journée technique " Bio-surveillance et préservation des écosystèmes aquatiques " le 7 juin à Thonon (France)


La journée technique « Bio-surveillance et préservation des écosystèmes aquatiques – Perspectives offertes par les nouveaux outils génétiques» aura lieu le 7 juin à Thonon (France). Elle est proposée par le Réseau des acteurs de l’eau en montagne, à l’initiative du Conservatoire d’espaces naturels de Haute-Savoie, du fonds de dotation Montagne Vivante et de l’Office International de l’Eau.

Selon ce qui est écrit sur le document afférent à la manifestation, les organismes vivants laissent dans les milieux qu’ils fréquentent des traces d’ADN qui témoignent de leur présence actuelle ou passée. Cet ADN, plus ou moins dégradé, peut être prélevé directement dans les milieux aquatiques et révéler la présence des organismes qui y sont présents. Les méthodes de prélèvement et d’analyse de cet ADN environnemental, qui font appel à des technologies de pointe, ouvrent ainsi des perspectives inédites pour l’étude et le suivi de la biodiversité en milieu aquatique.

Le programme de la journée se présente comme suit :

-Mot d’accueil

-Paysage de la bio-indication : historique, champs d’application, limites

-Le projet SYNAQUA: la bio-surveillance basée sur l’ADN au service d’actions concertées de préservation et de restauration des rives du lac Léman

-La bio-indication appliquée aux lacs d’altitude

-Apport des méthodes ADN en paléo-limnologie pour retracer la dynamique à long terme de la biodiversité lacustre

-Lancement d’un projet ADNe et odonates

-Bioévaluation des cours d’eau peu profonds basée sur le compartiment des macroinvertébrés benthiques

-l’ADNe appliqué à l’étude des bivalves : intérêt, limites, perspectives

-Retours d’expérience sur les peuplements piscicoles : étude menée sur le Rhône

-Synthèse de la journée et perspectives

A travers les travaux menés dans le cadre du programme Interreg France-Suisse SYNAQUA porté par l’INRA de Thonon pour la France, à travers d’autres expériences de terrain, cette rencontre fera le point sur les apports de ces nouvelles méthodes de bio-surveillance des milieux aquatiques.

Le Réseau des acteurs de l’eau en montagne a vocation à favoriser les échanges entre gestionnaires publics (collectivités, organismes gestionnaires de bassins versants, services de l’Etat…), chercheurs et universitaires, acteurs économiques et professionnels de la montagne, associations (…), pour faire émerger des outils et des méthodes en faveur d’une meilleure gestion de la ressource en eau en montagne. Il est piloté par le Conservatoire d’espaces naturels de Haute-Savoie.

Partagez
Donnez votre avis
Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2018 Médiaterre V4.0