Mediaterre

   

Les objectifs de développement durable sont " notre réponse collective " pour une mondialisation équitable


Le chef de l’ONU a exhorté mercredi les Etats membres à combler le retard pris dans la réalisation du Programme de développement durable à l’horizon 2030.

« Nous sommes à la traîne ou même en train de faire machine arrière », a prévenu aux le Secrétaire général des Nations Unies, António Guterres, en clôture du Forum politique de haut niveau sur le développement durable.

A 12 ans de l’échéance de réalisation des Objectifs de développement durable (ODD), le Secrétaire général a énuméré des tendances inquiétantes et les défis de plus en plus nombreux.

« Pour la première fois en une décennie, le nombre de personnes sous-alimentées a augmenté, principalement en raison des conflits, de la sécheresse et des catastrophes liées au changement climatique », a déclaré M. Guterres.

Le Secrétaire général a également alerté sur la persistance de poches de pauvreté, l’inégalité entre les sexes, l’insuffisance des investissements dans des infrastructures durables essentielles, le nombre croissant de conflits, l’érosion des droits de l'homme et la crise humanitaire mondiale sans précédent.

« Les Objectifs de développement durable sont notre réponse collective pour construire une mondialisation équitable », a dit le chef de l’ONU. « Le multilatéralisme est le seul moyen de relever les défis complexes, interconnectés et à long terme auxquels nous sommes confrontés », a-t-il ajouté.

Devant les Etats membres, M. Guterres a déploré les déficits de financement pour les investissements dans les ODD. « Nous devons débloquer les importants niveaux de financement nécessaires pour mettre en œuvre le Programme 2030, en particulier dans les pays vulnérables. Les pays doivent tout faire pour mobiliser les ressources internes », a-t-il dit.

Action climatique : l’Accord de Paris ne suffit pas

Au Forum, le Secrétaire général de l’ONU a de nouveau alerté sur les changements climatiques qui « évoluent plus vite que nous ». Selon lui, la volonté politique est « insuffisante » pour honorer les engagements visant à maîtriser les émissions de gaz à effet de serre.

« Le fondement de l'action climatique est l'Accord de Paris sur le changement climatique », a déclaré M. Guterres, rappelant que l’objectif principal du texte conclu en 2015 dans la capitale française est de limiter la hausse de la température globale à bien au-dessous de 2 degrés Celsius, et aussi près que possible de 1,5 degré.

« Mais nous devons reconnaître que Paris ne suffit pas », a dit le Secrétaire général, considérant que la transformation économique et sociale nécessaire pour rester bien en dessous de 2 degrés, ne nécessite rien de moins qu'une révolution industrielle et énergétique « et nous ne sommes pas encore là ».

Le chef de l’ONU a indiqué qu’il convoquera un sommet sur le climat en septembre 2019 avec pour objectif de « galvaniser une plus grande ambition climatique ».

Communiqué de l'ONU 

[ODD2030]

Partagez
Donnez votre avis
Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2018 Médiaterre V4.0