Mediaterre

   

Des sols sains sont essentiels pour réaliser l'objectif Faim Zéro et parvenir à la paix et à la prospérité (FAO)


« Il est essentiel d'améliorer la santé des sols mondiaux afin de réaliser les Objectifs de développement durable, y compris celui concernant la Faim Zéro et la lutte contre le changement climatique et ses impacts, » a déclaré ce lundi le Directeur général de la FAO, José Graziano da Silva lors du Congrès mondial sur les sciences du sol.

Dans un message vidéo diffusé lors de l'évènement, auquel plus de 2 000 scientifiques issus du monde entier ont participé, M. Graziano da Silva a souligné qu'environ un tiers des sols de la planète étaient dégradés.

« La dégradation des sols affecte la production alimentaire et entraîne des souffrances liées à la faim et à la malnutrition. Cette situation a également pour conséquence d'amplifier la volatilité des prix des produits alimentaires, forçant les populations à abandonner leurs terres et poussant des millions de personnes dans le cercle vicieux de la pauvreté, » a-t-il indiqué.

Le rapport de l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) sur l’État des ressources en sol dans le monde a identifié dix menaces importantes pesant sur les fonctions du sol dont l'érosion des sols, le déséquilibre nutritif, les pertes en biodiversité et en carbone du sol, l'acidification des sols, la contamination, la salinisation des sols et le compactage des sols.

M. Graziano da Silva a insisté sur l'importance d'une gestion durable des sols en tant que « partie essentielle de l'équation Faim Zéro » dans un monde où plus de 815 millions de personnes souffrent de faim et de malnutrition. 

Les sols et le changement climatique

Le Directeur général de la FAO a souligné le rôle important joué par les sols afin de contribuer aux efforts de chaque pays visant à s'adapter au changement climatique et à en atténuer les effets.

« Bien que les sols soient cachés et fréquemment oubliés, nous comptons sur eux pour nos activités quotidiennes et pour le futur de la planète, » a-t-il fait remarquer.

M. Graziano a particulièrement souligné le potentiel des sols pour la séquestration et le stockage du carbone, un thème que l'on retrouve sur la carte mondiale du carbone organique du sol publiée par la FAO.

Il a également insisté sur la manière dont les sols jouent le rôle de filtres pour les contaminants en les empêchant d'entrer au sein de la chaîne alimentaire et des plans d'eaux, mais que ce potentiel atteint ses limites lorsque la contamination excède la capacité des sols à gérer la pollution.

Enfin, le Directeur général de la FAO a aussi souligné l'importance du Partenariat mondial sur les sols au sein duquel la FAO travaille aux côtés des gouvernements et des autres partenaires afin de renforcer la capacité technique et les échanges de connaissances portant sur la gestion durable des sols et ce, à travers les Directives volontaires pour une gestion durable des sols.

Communiqué de l'ONU 
Communiqué de la FAO 

Partagez
Donnez votre avis

Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2018 Médiaterre V4.0