Mediaterre

   

Lancement de la deuxième édition du Label des Restaurants Engagés Anti-Gaspi®.


A l’occasion de la journée nationale de lutte contre le gaspillage alimentaire du 16 octobre 2018, Framheim dévoile les critères d’éligibilité de la deuxième édition de son Label des Restaurants Engagés Anti-Gaspi®. Le label s’ouvre désormais à tous les types de restauration : en plus des restaurants traditionnels, les boulangeries et tous les commerces proposant une offre de restauration peuvent rejoindre le mouvement.

Pour sa deuxième édition, la société Framheim, à l’origine du premier label des restaurants engagés contre le gaspillage alimentaire, fait évoluer les règles d’attribution de cette récompense décernée à une soixantaine de restaurateurs en 2018.

En plus des critères désormais classiques comme la proposition de « Gourmet bag » au client qui n’a pas fini son repas, ou le choix entre différentes tailles de portions pour un même plat, le label intègrera en 2019 de nouvelles pratiques "anti-gaspi". La proposition d’eau filtrée dans les restaurants, qui a un impact environnemental considérablement réduit par rapport à l’eau en bouteille, en est l’exemple le plus parlant.


Un label pour orienter les clients en quête d’une consommation plus responsable au restaurant

Le label vise à identifier les restaurateurs vertueux et à les récompenser de leurs efforts pour une consommation plus respectueuse de l’environnement. Les restaurateurs labellisés rejoignent une communauté engagée, où s’échangent des bonnes pratiques et des informations sur l’actualité et la législation concernant le gaspillage alimentaire et le traitement des déchets.

Au-delà de la visibilité apportée par le label, et du partage des astuces de chefs au sein de la communauté, les restaurateurs pourront bénéficier de conditions financières avantageuses par rapport à d’autres prestations liées à l’activité de leur restaurant (approvisionnements, gestion des déchets…)

Comment est attribué le label 2019 ?

Le label 2019 est accessible à partir d’un minimum de trois critères validés parmi la liste qui en comprend dix, et qui couvre toute l’activité du restaurateur, des approvisionnements jusqu’à la gestion des déchets :

-  Choix dans la taille des portions
-  Présence d’une offre végétarienne
-  Mise en place de menu du jour ou de la semaine
-  Approvisionnement en produits bio et/ou locaux
-  Partenariat avec des associations ou organismes pouvant écouler les produits à DLC trop courte
-  Carte réduite
-  Mise à disposition d’eau filtrée
-  Proposition de Gourmet Bag
-  Tri, collecte et valorisation des bio-déchets
-  Communication sur les initiatives anti-gaspillage


Quels sont les contrôles ?

"Les restaurateurs désireux d’obtenir le label doivent systématiquement prouver la mise en place des pratiques qu’ils déclarent comme habituelles dans leur restaurant. Les consommateurs ont également leur mot à dire, en nous informant de ce qu’ils ont pu voir dans l’application des gestes que le restaurateur déclare. Et bien sûr, des contrôles aléatoires sur place sont prévus". Dominique Brechon, co-fondateur de Framheim


Combien ça coûte ?

"Le label 2019 se veut accessible pour fédérer un maximum de restaurateurs et les engager dans cette démarche anti-gaspillage. Les frais de labellisation sont de 90 EUR HT pour l’année, ce qui est très vite rentabilisé au regard des économies générées par la mise en place des bonnes pratiques que nous préconisons, qui peuvent atteindre des milliers d’euros sur une année". Vincent Dantonel, co-fondateur de Framheim


Où postuler ?

Les restaurants intéressés peuvent postuler sur le site www.framheim.fr, dans la rubrique label anti-gaspi.


À propos de Framheim

Framheim est une start-up au statut d’Entreprise Sociale et Solidaire dont l’objectif est d’aider les restaurateurs à lutter contre le gaspillage alimentaire. Son nom est un clin d’œil au camp de base du premier explorateur à avoir atteint le Pôle Sud, le norvégien Roald Amundsen. Le logo de Framheim représente un des manchots qui peuplent ces terres australes, ô combien symboliques des combats à mener pour sauvegarder la biodiversité de notre planète.

La société Framheim a été créée en 2015. Ses fondateurs sont partis du constat que trop souvent, le problème du gaspillage alimentaire n’est abordé que sur sa phase finale ("que faire des quantités de déchets / que faire de ses poubelles"). Avec sa devise "le meilleur déchet, c'est celui qu'on ne produit pas"®, la société Framheim, conseille les restaurateurs dans la lutte contre le gaspillage alimentaire en s’attachant à les aider à ne pas remplir leurs poubelles, plutôt qu’à leur dire comment les vider. Les diagnostics-conseil de la société Framheim ont par exemple démontré qu’un tiers des frites produites ou achetées par certains restaurants finissent à la poubelle.

Plus d'informations : www.framheim.fr

Partagez
Donnez votre avis

Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2018 Médiaterre V4.0