Mediaterre

   

La consommation du poisson demeure-t-elle sans risque pour la santé?


Le FAO recommande fortement la consommation du poisson qui selon cette organisation est le "plus sain des aliments". En effet, le poisson fournit à l'organisme de l'énergie et des protéines. Il réduit les risques de maladies coronariennes et renforce la santé cardio-vasculaire. La consommation du poisson est par conséquent très conseillé en raison de son apport nutritif et de ses vertus pour la santé.

L'activité humaine entrainant une pollution des mers et océans (habitat naturel) des poissons, la consommation de ces derniers engendrerait certains risques pour la santé. En effet, selon les conclusions d'une étude portant sur la pollution des espèces marins, les poissons que "nous pêchons et mangeons sont contaminés en mercure". L'Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentaion, de l'environnement et du travail en abrégé ANSES  affirme que la consommation des poissons est "la principale source d'exposition alimentaire de l'Homme au méthylmercure". Précisons le méthylmercure est la forme la plus toxique du mercure. D'après les explications de l'OMS " Pratiquement tout individu présente au moins des traces de méthylmercure dans ses tissus ce qui reflète l'omniprésence de ce composé dans l'environnement et l'ampleur de l'exposition à travers la consommation de poissons et de crustacés".

La situation est davantage inquiétante d'autant plus que le Programme des Nations Unies parle d'une augmentation au double de la quantité de mercure présente dans les 100 premiers mètres des océans de la planète. Cette croissance s'est produite lors des 100 ans dernières années à cause des émissions liées aux activités humaines.

Selon le seuil de contamination en mercure, les experts ont opéré une classification des poissons. Selon cette classification, on distingue des poissons qui ne doivent pas être consommés ( marlin, maquereau roi, l'espadon et le thon rouge du pacifique...), les poissons à consommer une fois par mois (thon albacore, holosptèthe orange, merlu, mérou...), les poissons à consommer une fois la semaine (bar, sardine, anchois, flet, chinchard...), les poissons à consommer deux fois la semaine (morue, hareng, maquereau tacheté, mulet...), les poissons à consommer sans modération (saumon et aiglefin).

Partagez
Donnez votre avis

Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2019 Médiaterre V4.0