Mediaterre

   

Le Prix AIMF 2018 de la Femme francophone attribué à deux Africaines à Lille (France)


Félicité Rwemarika (Rwandaise) et Azza Besbes (Tunisienne). Ce sont les deux Africaines qui ont ravi la 2è édition du Prix AIMF (Association Internationale des Maires Francophones) 2018 de la Femme francophone, au cours de la cérémonie d’ouverture solennelle des travaux de la 38è Assemblée générale du regroupement des maires et responsables des capitales et métropoles partiellement ou entièrement francophones, le 05 novembre 2018 à Lille en France. Solennité présidée par la ministre française des Sports, Roxana Maracineanu.

La Rwandaise est fondatrice du réseau de football féminin rwandais dénommé Akwos (créé en 2001). Une association qui a fait du sport un vecteur de développement de la femme rwandaise. La Tunisienne, l’autre heureuse élue est sportive de haut niveau. Cette dernière est une escrimeuse (sabre individuel) détentrice à elle seule des médailles d’or, d’argent et de bronze.

C’était en présence de Martine Aubry (ancienne ministre de l’Emploi et de la Solidarité en France et actuelle maire de Lille), Anne Hidalgo (présidente de l’AIMF et maire de Paris), Tony Estanguet (président du Comité d’organisation des Jeux olympiques et paraolympiques de Paris 2024), Charles Goerens (Député du Luxembourg au Parlement européen), Adama Ouane (administrateur de l’Organisation internationale de la Francophonie, représentant de la Secrétaire générale sortante de l’OIF Michaëlle Jean) et de nombreux participants (maires et experts) venus du monde entier.

Il est à relever que le thème retenu pour la 38è Assemblée générale organisée dans la ville française du 05 au 07 novembre 2018 est : «Villes et sport au service du développement et du mieux vivre ensemble».

Une thématique assortie d’un slogan tout aussi évocateur : «Agir au féminin pour l’avenir des territoires».

Et manifestement, les deux Africaines ont, chacune dans son pays respectif, compris que «Le sport est un vecteur d’émancipation des femmes…» (Dixit Roxana Maracineanu, le 05 novembre 2018 à Lille).

Pour mémoire, la 1ère édition de ce sacré au féminin a été décernée à la Tunisienne Cyrine Ben Romdhane, le 25 mars 2017 à Brazzaville (République du Congo). Et cette distinction instituée en septembre 2016 par l’Assemblée générale de l’AIMF a pour objectif de couronner l’action des femmes des villes membres de l’assiociation, actrices engagées de la société civile.

Partagez
Donnez votre avis

Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2018 Médiaterre V4.0