Mediaterre

   

Rapport sur la Privatisation et Marchandisation de l'Education en Mauritanie


L’Association des Femmes Chefs de Famille (AFCF), la Coalition des Organisations Mauritaniennes pour l’Education (COMEDUC) et l’Initiative mondiale pour les droits économiques, sociaux et culturels (GI-ESCR) ont publié hier leur rapport soumis au Comité des Droits de l’Enfant (CDE) en août 2018, concernant la croissance de la privatisation et la marchandisation de l’éducation en Mauritanie.

Suite à la soumission du rapport au CDE et à l’examen ultérieur de la Mauritanie, le Comité a exprimé sa profonde préoccupation face à ‘la fermeture récente sans remplacement apparent de six écoles publiques à Nouakchott’, ainsi que ‘la faible disponibilité de l’éducation préscolaire et primaire, et la prolifération des écoles privées’.

La société civile mauritanienne appelle à la mobilisation pour dénoncer la fermeture d’écoles publiques en Mauritanie et pour que le gouvernement mauritanien défende le droit à l’éducation.

Le rapport en français, arabe et anglais, ainsi que son résumé sont disponibles ici.

Plus d’informations sur le projet de recherche sur la privatisation et la marchandisation de l’éducation en Mauritanie disponibles ici.

Informations sur la privatisation de l’éducation dans l’espace francophone disponibles ici.

L’Association des Femmes Chefs de Famille (AFCF), la Coalition des Organisations Mauritaniennes pour l’Education (COMEDUC) et l’Initiative mondiale pour les droits économiques, sociaux et culturels (GI-ESCR)

Partagez
Donnez votre avis

Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2019 Médiaterre V4.0