Mediaterre

   

Le premier réseau urbain de toilettes sèches voit le jour à Bordeaux


Au moment où la prise de conscience climatique s'éveille dans nos sociétés avec son lot d'interrogation sur les défis à relever où comment réduire son empreinte carbone, une question monte. Elle concerne la pollution générée par nos toilettes traditionnelles, plus particulièrement l'utilisation de l'eau potable pour l'évacuation des excréments et si nos sanitaires sont réellements écologiques. Sachant qu'une chasse d'eau en moyenne pompe entre 3 à 9 litres d'eau. L'association la Fumainerie à Bordeaux (France - département de la Gironde) lance dans quelques semaines le premier réseau d'assainissement collectif urbain déconnecté du tout-à-l'égout.

Pendant deux ans, 35 foyers bordelais vont expérimenter des toilettes sèches. Deux systèmes de toilettes sans eau vont être testés: le premier déversera les "déchets" dans des bacs séparés sous les toilettes et le deuxième les "déchets" tomberont dans une cuve à l'extérieur de l'habitation. Puis les "déchets" seront ensuite collectés en vélo cargo pour être transformés en engrais en autre. Mais au-delà d'une prise de conscience environnementale, il s'agit surtout d'une expérience scientifique puisque les Bordelais volontaires vont être suivis par des scientifiques. C'est une initiative pionnière en la matière.

Pendant ces deux années d'expérimentation, l'association La Fumainerie aura pour mission: "d'initier à la construction du réseau pouvant contribuer à la valorisation des déchets des toilettes sèches; d'accompagner l'installation et l'entretien du réseau, de collecter les déchets de toilettes sèches en ville et les redistribuer aux valorisateurs; d'assurer le suivi scientifique et la valorisation des résultats de l'expériementation; de sensibiliser les particuliers et les collectivités aux nouveaux modèles d'assainissement écologique; de nourrir les réflexions sur les conditions d'une pérennisation et d'une expansion d'un réseau de toilette sèche; et de nourrir les réflexions nationales nécessaires à la levée des verrous pouvant bloquer la généralisation des systèmes d'assainissement écologique alternatifs" (source: présentation du projet - site web Aviva).

Ce projet est soutenu financièrement par Bordeaux Métropole, la Région Nouvelle Aquitaine et le Conseil départemental de Gironde, et par ailleurs La Fumainerie a lancé un crowdfunding afin de rassembler 8 000 euros pour réaliser la construction de toilettes sèches. Effectivement les toilettes sèches peuvent être une alternative écologique nécessaire pour l'environnement, économique et qui ne gaspillent pas d'eau potable. A voir le résultat de l'expérience de ces 35 foyers bordelais. 

[MOGED] 

Partagez
Donnez votre avis

Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2020 Médiaterre V4.0