Mediaterre

   

La lutte contre les criquets pèlerins se poursuit en Afrique de l'Est malgré le Covid-19


L'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) tente de contenir la recrudescence de criquets pèlerins en Afrique de l'Est, qui provoquent d'immenses dégâts dans les terres agricoles, et ce malgré les contraintes et les défis liés à la crise sanitaire mondiale du coronavirus. L'ONU a déclaré que la situation est extrêment alarmante car un nombre croissant de nouveaux essaims se forment dans le nord et le centre du Kenya, en Ethiopie et en Somalie. En effet, les fortes pluies de fin mars ont créé des conditions de reproduction favorables pour une nouvelle génération de criquet. Par ailleurs, la crise sanitaire liée au Covid-19 complique la tâche du FAO comme les restrictions sur les mouvements du personnel et sur l'équipement liés en autre par le confinement. Le Covid-19 a aussi un impact sur la fourniture de pulvérisateur motorisés et de pesticides. Malgré ces contraintes, la FAO continue ses efforts en travaillant avec les Gouvernements, les agriculteurs et les producteurs sur place en vue de contenir la nouvelle invasion des criquets pèlerins. Le personnel de la FAO contribue aux opérations de surveillance ainsi qu'aux opérations aériennes et terrestres de pulvérisation sont menées dans dix pays affectés. La lutte contre les criquets pèlerins demeure une priorité nationale pour les pays touchés. Il y a un véritable enjeu: celui de préserver la sécurité alimentaire et également d'éviter une crise économique. Les criquets sont considérés commes les plus anciens ravageur migrateur au monde. Ils peuvent voler jusqu'à 150 kilomètres par jour et un seul essaim acridien d'un kilomètre carré (soit environ 80 millions de criquets) peut manger en un seul jour la même quantité de nourriture que 35 000 personnes. Ils ont un potentiel destructeur énorme. L'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture préconise le renforcement de la lutte pour éviter la prolifération de ces acridiens dont le nombre pourrait être multiplié par vingt pendant la saison des pluies à venir et a également revu la hausse son appel à 153,2 millions de dollars afin de lutter efficacement contre ce fléau. 

Source: site web ONU Info - La FAO poursuit sa lutte contre les criquets pèlerins en Afrique de l'Est malgré le Covid-19

[MOGED] 

Partagez
Donnez votre avis

Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2020 Médiaterre V4.0