Mediaterre

   

Haïti : Trois étudiants caribéens découvrent une nouvelle espèce de poisson


L'association Caribaea Initiative est vraiment très fière. Grâce aux initiatives qu’elle mène depuis 2014 en faveur de l’étude et de la protection de la biodiversité à l’échelle de toute la Caraïbe, trois étudiants viennent d’accomplir un bel exploit en révélant l’existence d’une nouvelle espèce de poisson d’eau douce, endémique d’Haïti. « Cette découverte, publiée en ligne dans la revue Zootaxa a un retentissement tout particulier quand on sait qu'Haïti est l'un des pays les plus pauvres au monde dont la formidable biodiversité s'érode à un rythme alarmant », constate l’association.

La nouvelle espèce, baptisée Limia mandibularis en raison de sa mâchoire disproportionnée, était totalement inconnue jusqu'à présent et ne semble exister qu'au sein du Lac Miragoâne, dans le sud-ouest du pays. 

« La genèse de cette découverte est toute particulière », raconte l’association. « Rodet Rodriguez-Silva est cubain, Patricia Torres-Pineda vient de la République Dominicaine et James Josaphat est né de l'autre côté de la frontière, en Haïti. Tous trois sont passionnés par l'étude de la faune aquatique des Grandes Antilles. »

Lors de la quatrième édition de la Caribaea Initiative Research & Conservation Conference (CIRCC), en mai 2019, les trois étudiants décident d’unir leurs forces. Un mois après, et avec le soutien « enthousiaste » de Caribaea Initiative, ils organisent une mission de terrain au lac Miragoâne. Le lac est connu pour être un « exceptionnel foyer d’endémisme » pour les poissons du genre Limia, mais « où peu d'investigations scientifiques ont pu être conduites, du fait même des conditions difficiles qui règnent dans le pays ».

La pêche est fructueuse et Limia mandibularis trouve son identité. 

Déjà, les trois étudiants préparent un nouvel article pour la fin de l’année, qui concernera l’ensemble des poissons ovovivipares endémiques du lac Miragoâne, avec notamment les descriptions de chaque espèce devant permettre une identification rapide sur le terrain. Cet article mettra également en évidence certaines menaces pour la conservation de la biodiversité aquatique du lac. Pour l'heure, ce site exceptionnel ne jouit d'aucune mesure de protection. Fort de ce premier succès, James Josaphat a pu s'inscrire en thèse de doctorat à l'Université des Antilles. Rodet Rodriguez-Silva devrait terminer l’année prochaine sa thèse rattachée à l’Université de l’Oklahoma. Patricia Torres-Pineda, du Musée National d’Histoire Naturelle en République dominicaine, entreprend à la rentrée, un master en écologie et biologie de l’évolution au sein de l’Université du Michigan. 

L'association Caribaea Initiative se distingue d'autres organisations par la priorité qu'elle accorde à la formation d'experts locaux, d'un haut niveau scientifique. À cette fin, l'association Caribaea Initiative récolte des fonds pour conduire différents types d'actions : développer en liens étroits avec les institutions locales, des programmes scientifiques d'étude de la biodiversité caribéenne ; mettre en place des programmes éducatifs dans les collèges et lycées permettant de sensibiliser les jeunes caribéens avec l'espoir de faire naitre les vocations ; faciliter  la communication et une coopération équitable entre les chercheurs des îles de la Caraïbe et ceux d'autres pays.

[MOGED]

(Photo : Patricia Torres-Pineda)

Références : Rodriguez-Silva, Rodet, Patricia Torres-Pineda & James Josaphat. 2020. Limia mandibularis, a new livebearing fish (Cyprinodontiformes: Poeciliidae) from Lake Miragoane, Haiti. Zootaxa 4768(3) : 395–404.
DOI : 10.11646/zootaxa.4768.3.6

 https://www.mapress.com/j/zt/article/view/zootaxa.4768.3.6

Partagez
Donnez votre avis

Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2020 Médiaterre V4.0