Mediaterre

   

"La formation des populations à l'usage de l'outil informatique doit être une priorité pour que celles-ci soient prêtes pour le e-Learning, le e-Commerce, le télétravail et pour la


Expert du numérique, le Représentant- résident de l’Institut africain d’informatique (IAI) du Cameroun, Armand Claude Abanda, a fait cette déclaration au cours de la téléprésentation au gouvernement des projets des étudiants dudit institut propices à la lutte contre la Covid-19, le 29 mai 2020. Lisez plutôt notre entretien !

 «L’objectif de cette visioconférence, en liaison directe avec le ministre de la Jeunesse et de l’Éducation civique (MINJEC), est d’encourager le sens de la créativité de nos étudiants aussi bien ceux d’ici et de la diaspora. Ce d’autant plus qu’en ce moment des étudiants diplômés de l’IAI sont dans plusieurs pays occidentaux. Beaucoup d’entre eux sont en train de s’activer pour créer des projets pour lutter contre la Covid-19.

Et de ce point de vue, généralement, la difficulté peut créer le génie et l’innovation. C’est ainsi que la difficulté engendrée par la Covid-19 a amené les étudiants de l’IAI à innover et à créer des projets numériques de lutte contre cette pandémie. Et je pense que ces applications qui sont déployées par nos étudiants vont être utiles même après la Covid-19.

L’après Covid doit être également pour nous l’occasion de maintenir le cap vers la modernité. Ce n’est pas parce que la pandémie va (peut-être) finir que nous devons interrompre cet élan de la modernité. Dans cette logique, le ministre de la Jeunesse et de l’Éducation civique a bien montré les opportunités d’accompagnement du gouvernement pour les jeunes qui veulent créer des projets innovants. C’est dans ce sens qu’il est personnellement dans cette conférence pour suivre chaque étudiant qui présente son projet.

Au cours de ces différentes présentations, nous avons vu un étudiant qui a exposé un projet captivant sur le WeMoney (qui met en exergue le paiement mobile par Orange Money, MTN Money, carte bancaire... Ce qui permet de limiter la propagation de Covid-19, Ndlr) depuis Dijon (France). Je pense que c’était très bien. C’est une approche qui permet d’éviter les contacts de personnes. C’est d’ailleurs une embellie vers la modernité que nous devons garder.

Je souhaite vraiment que cette belle lancée ne s’arrête pas. Je pense qu’il est aussi important de former les masses à l’utilisation de l’outil informatique. Parce qu’on ne peut pas faire de téléenseignement ou de télétravail si les gens ne savent pas utiliser l’outil informatique. Donc, la formation des populations à l’usage de l’outil informatique doit être une priorité. Pour que celles-ci soient prêtes pour le e-Learning, le télétravail et pour la lutte contre le Covid.

C’est l’occasion pour moi de dire que nous avons beaucoup d’étudiants très ingénieux qui réalisent des applications extrêmement performantes et pertinentes. Il ne leur suffit qu’un peu d’accompagnement et l’encouragement des pouvoirs publics comme on a pu le constater ici, avec cette action agissante du ministre de la Jeunesse, M. Mounouna Foutsou qui, ce 29 mai 2020, suit de bout en bout la téléprésentation des projets numériques des étudiants de l’IAI.

Cela montre effectivement que le gouvernement accompagne les étudiants qui veulent réaliser les projets importants. Et les étudiants de l’IAI, au-delà de nos activités habituelles de formation des masses, montrent que notre grande école de formation a une véritable casquette originale, celle de former des informaticiens compétents, capables de réaliser des actions de développement et des projets qui créent de la valeur et de la richesse.

Nous sommes très satisfaits de constater que les réalisations de ces étudiants pour lutter contre la Covid sont assez nombreuses, pertinentes et performantes. Nous les encourageons et disons merci au gouvernement d’accompagner ces étudiants…».

Les 11 projets déroulés à l’occasion de cette visioconférence sont : École sans Covid de Vanika Dedjoun ; LABORES 2 (Laboratoire d’analyses médicales) de Michel Ndeme ; Cities Navigator de Christian Belinga ; Plateforme de statistiques pour Covid de Harry Nchotu ; WeMoney de Yannick Mekongo ; PACEMAKER Covid de Bonaventure Djamedjeu et Tebah Princewill Tendong ; Plateforme E-learning (IAI-Cameroun) du Julienne Ndjie et Bavie Ondoumou ; UPSUA (Universal Payment Services United for All) de Blondin Kamgue Fokoua ; MyPocket (rendons nos transactions efficientes) de Théophile Kamdem, Kenne Tandjong, Hermann Fogang et Kemo Nodem ; IAI-Health de Nou-Nyakam et Momene Tiya ; et Plateforme de suivi médical d’Ambassa Bikélé.

Partagez
Donnez votre avis

Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2020 Médiaterre V4.0