Mediaterre

   

Les préconisations des chambres d'agriculture pour le redressement du monde agricole français


Dans deux publications parues en mai 2020, l’APCA (L’Assemblée Permanente des Chambres d’Agriculture) dresse un panel de réflexions et de solutions applicables à court et moyen terme pour faire face aux défis de la crise sanitaire.

Des solutions spécifiques préconisées à court terme : Focus sur l’agritourisme

Certains secteurs du milieu agricole subissent des répercussions de la crise actuelle notamment l’horticulture, les pépinières, la viticulture, la culture de pommes de terre, les centres équestres ou encore l’agritourisme.  

Cette dernière activité a fait l’objet d’une enquête en avril 2020 menée par les chambres d’agricultures auprès de 450 agriculteurs adhérents au réseau Bienvenue à la ferme. Les agriculteurs de ce réseau pratiquent l’accueil à la ferme sous la forme de gîtes, campings, chambres d’hôtes, les visites découvertes et oenotouristiques, les activités équestres ou encore la restauration, partout en France. Les résultats faisaient état de l’impact économique de la crise sur leurs activités (perte de revenus, suppression conséquente d’emplois et l’inéligibilité aux mesures de soutien). 

Il est certain qu’à l’échelle des exploitations les mesures pouvant être déployées sont d’ordre financier. Des reports voire exonérations de charge, l’étalement du paiement des dettes dans la durée et des aides pour alléger la trésorerie sont évoquées. 

Pour le secteur de l’agritourisme selon l’APCA, l’accès à ces mesures de soutien devrait être élargi à des structures qui subissent le contrecoup de la période de confinement. Les collectivités territoriales pourraient appuyer cette reprise en proposant leur aide soit par un soutien à la communication pour valoriser l’offre agri touristique ou par des investissements pour soutenir l’activité. 

À la lecture de la publication, d’autres mesures de régulation de marchés sont nécessaires et listées selon les besoins des différents secteurs du monde agricole. L’APCA énumère notamment les mesures déjà prises au niveau européen. 

À moyen terme, valoriser l’autosuffisance et le dynamisme du secteur agricole 

La seconde publication aborde les pistes de réflexion des Chambres d’agriculture sur les mesures à mettre en place à moyen terme pour la sortie de crise et le redressement de l’agriculture française :

• Reconquête de la souveraineté alimentaire et de la production d’agroéquipements de haute technologie en France : cela passe notamment par le soutien aux secteurs déficitaires, la promotion des circuits courts et la préservation de facteurs de production 

• Investir dans le secteur agricole pour le pérenniser et dynamiser l’économie : déployer un vaste plan d’investissement pour moderniser les structures agricoles tout en considérant les défis environnementaux à venir

• Développement de l’emploi dans le secteur agricole : pour des secteurs qui ont besoin de main d’oeuvre face à des perspectives de chômage de masse. 

Des leviers politiques, règlementaires et financiers peuvent accompagner cette ambition (redéfinition des outils actuels de la PAC, un renforcement du budget européen mais aussi des budgets nationaux et régionaux dédiés à l’agriculture).

Sources d’information : Site Internet Chambres d’agriculture France ; Illustration : Pexels

[MOGED] 

Partagez
Donnez votre avis

Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2020 Médiaterre V4.0