Mediaterre

   

Une nouvelle approche dans l'usage de la ventilation et réfrigération au Rwanda


Améliorer l’efficacité énergétique pour limiter les pertes d’énergie et les gaspillages dans la consommation électrique est l’une des manières les plus économiques et propres pour participer au développement durable. C’est dans cette perspective que le gouvernement du Rwanda a mis en place depuis 2019 une stratégie nationale dans l’objectif de diminuer la consommation énergétique du pays au travers un meilleur usage des techniques de la ventilation et réfrigération en plein développement. 

Favorisé par le développement économique du pays et la hausse des températures, l’usage de techniques de refroidissement comme la climatisation est en forte augmentation au Rwanda et dans le reste du monde. La climatisation entraine cependant une forte demande en énergie pour fonctionner, notamment au cours des pics de chaleur, et l’air chaud que les climatiseurs ressortent en retour de l’air froid contribue à rehausser les températures. Le développement de la climatisation dans le pays entraine donc une pression sur la production électrique qui met à mal les infrastructures pour satisfaire l’ensemble des besoins énergétiques. Pour assurer ses futurs besoins en électricité et contribuer à la lutte contre le changement du climat, le Rwanda a mis au point une stratégie national de la réfrigération (NCS) pour transformer le secteur de l’air conditionnée et des autres techniques de réfrigération comme les frigidaires par la promotion de solutions naturelles, favorisant l’ombrage et par l’usage de climatiseurs et réfrigérateurs limitant les pertes d’énergies.

Coordonné par le Ministère de l’Environnement qui est chargé de mettre en place l’orientation stratégique de la politique publique, la NCS identifie les priorités d’interventions et porte une attention particulière à l’air conditionnée et aux réfrigérateurs domestiques qui sont les principaux responsables de la consommation énergétique pour les usages de réfrigération dans le pays. La stratégie évalue un seuil pour la performance énergétique des appareils en interdisant l’importation d’appareils qui ne correspondent pas aux critères établis, promeut les entreprises à utiliser des technologies plus performantes par le biais d’incitations financières en encourageant la transition environnementale de leurs appareils.   

Cette approche devrait permettre au pays de libérer une quantité importante d’énergie pour d’autres usages et notamment pour continuer les progrès dans l’électrification du pays sans avoir nécessairement à recourir à la construction de nouvelles infrastructures. La stratégie devrait ainsi permettre de contribuer aux politiques pour la protection de l’environnement et à améliorer les perspectives économiques du pays en favorisant l’innovation et en rendant les entreprises adoptant ces climatiseurs et technologies de réfrigérations vertes plus performantes grâce à une baisse de la facture énergétique.

[MOGED]

Source image : Wikimedia Commons License Creative Commons

Partagez
Donnez votre avis

Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2020 Médiaterre V4.0