Mediaterre

   

Rétropédalage de l'Etat du Cameroun au sujet de la Forêt d'Ebo


Le Premier Ministre M. Dion Ngute a émis sous l’impulsion du Président de la république le décrêt N° 2020/3900/PM daté du 06 Août 2020 portant rétractation du classement de la Forêt d’Ebo au domaine privé de l’Etat.

La Forêt d’Ebo est un joyau écologique de près de 1500km2 situé dans la région du Littoral, elle sert de lieu de vie tant pour les espèces animales et végétales qui s’y trouvent que pour les communautés riveraines qui y tirent des moyens de subsistance.

Pour le Peuple Banen par exemple, en plus d’y trouver des moyens de subsistance, cette forêt est leur lieu de vie ancestral.

Par ailleurs, pour préserver sa biodiversité, des démarches en vue de la protection de cette forêt ont notamment vu le jour grâce au Ebo Forest Research Project (EFRP) initié depuis 2005.

 

Magré l’effervescence populaire au niveau national et international et la remarquable richesse de la Forêt d’Ebo, le gouvernement camerounais par l’entremise du décret N° 2020/3216/PM de M. Dion Ngute du 14 juillet 2020, a classé au domaine privé de l’Etat près de 68.385 hectares relatifs à l’Unité Forestière d’Aménagement (UFA) 07 006. En effet, l’article 1er dudit décret dispose qu’ « Est à compter de la date de signature du présent décret, classée au domaine privé de l’Etat, au titre de forêt de production, et constituée en Unité Forestière d’Aménagement (UFA) dénommée 07 006, la portion de forêt d’une superficie de 68 385 hectares, répartie en deux blocs, située dans les Départements du Nkam et de la Sanaga-Maritime, Région du Littoral».

 

Seulement, le Secrétaire Général des Services du Premier Ministre a émis un Communiqué le 11 août 2020 dont le contenu fait état du retrait du décret N° 2020/3216/PM en date du 14 juillet 2020, soit un mois après sa publication. Deux éléments ressortent de ce décret à savoir:

Premièrement, le retrait du décret sus-mentionné portant classement de l’UFA 07 006 au domaine privé de l’Etat;

Deuxièmement le sursis à la procédure de classement de la portion de 65.007 hectares relatifs à l’UFA 07 005.

Cette décision innovante est à saluer, c’est un grand pas du Cameroun dans la promotion d’une gestion plus durable de ses forêts. Bien que ces efforts soient louables, il est important de ne pas s’arrêter en si bon chemin et d’exhorter les pouvoirs publics à impliquer toutes les parties prenantes dont les communautés environnantes afin qu’elles participent pleinement à la prise de décision.

Pour d’amples informations, lire le point de presse du Ministre des Forêts et de la Faune ici

Illustration: Image par Myriam Zilles

[MOGED]

Partagez
Donnez votre avis

Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2020 Médiaterre V4.0