Mediaterre

Cameroun-Congo: une centrale hydroélectrique commune en perspective



  • Un projet de centrale hydroélectrique de 600 Mégawatts (MW) commune au Cameroun et au Congo est en cours de finalisation. Les modalités de réalisation de l'ouvrage ont fait l'objet d'une réunion à Brazzaville du 3 au 6 septembre 2012 regroupant une mission camerounaise conduite par le ministre de l’Énergie et de l'Eau M.Basile Atangana Kouna et le gouvernement du Congo.

    C'est le site de Chollet, situé à la frontière fluviale entre les deux pays qui devra abriter la centrale. Son étude de pré-faisabilité menée par la société chinoise Sinohydro propose deux options d'aménagement. La première, qui consiste à équiper le site de six groupes de 100 MW chacun, pour une hauteur de chute de 79 m, est évaluée à 670 milliards de F CFA. La deuxième consiste à dimensionner le site à 600 MW, puis à l'équiper d'une première tranche de 300 MW, suivie d'une deuxième lorsque la demande s'exprimera. Cette option est évaluée à environ 354 milliards de F CFA. Les financements seront obtenus à taux préférentiels auprès de la coopération chinoise via Eximbank de Chine. La Banque Africaine de Développement (BAD), ainsi que des partenaires américains qui se sont dit intéressés par le projet seront également mis à contribution.

    La centrale hydroélectrique de Chollet permettra d'approvisionner en énergie les localités du Cameroun, du Congo, de la Centrafrique, du Gabon, et les zones minières et industrielles proches du site du projet. C'est le 28 octobre 2010 qu'a été signé par les parties camerounaise et congolaise le protocole d'accord relatif à la construction de la centrale.

    Partagez
    Donnez votre avis

    Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2021 Médiaterre V4.0