Mediaterre

Le Cameroun célèbre son admission à l'Initiative pour la transparence des Industries Extractive (Itie)



  • Le Cameroun a célébré le 23 mai dernier son admission à l’Initiative pour la transparence des Industries Extractive (Itie). C’était en présence de la présidente de l’Itie Mme Clare Short. Elle a profité de l’événement pour saluer le chemin parcouru par le Cameroun, affirmant que le rapport sur le Cameroun figure parmi les meilleurs.

    Le ministre camerounais des Finances, président du comité de mise en œuvre de l’Itie au Cameroun, a pour sa par déclaré que « Toutes les énergies ont été mises à contribution pour que cette performance soit réalisée ». Alamine Ousmane Mey s’est réjoui du fait que depuis l’adhésion du Cameroun à l’Itie en 2005 et son admission au statut de pays conforme le 17 octobre 2013, il y un net progrès en matière de transparence, de responsabilité dans la gestion ainsi que plus de communication avec les populations sur les ressources générées dans le secteur minier. « Nous avons respecté les critères Itie en 2013. Ceci nous permet désormais d’avoir la notoriété et la visibilité dans le secteur extractif », a ajouté le ministre.

    Même si des efforts restent encore à fournir pour améliorer la transparence des le secteur des industries extractives au Cameroun, le pays a dû faire des pas de géants pour être admis au statut de pays conforme selon le model Itie. Le Cameroun a ainsi fournir des efforts en matière de conciliation des flux financiers et des volumes. Il a également eu des améliorations visant le renforcement de la traçabilité, de l’exhaustivité, de sincérité et de la disponibilité des chiffres collectés. Un plan de travail sur la période 2014-2016 a également été adopté par le comité de mise en œuvre de l’Itie.

     

     

    Partagez
    Donnez votre avis

    Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2022 Médiaterre V4.0