Mediaterre

Le Cameroun évalue le processus de certification légale de son bois



  • Le cinquième conseil conjoint de suivi de l’accord de partenariat volontaire (APV/FLEGT) s’est tenu vendredi 20 juin dernier à Yaoundé.   Les échanges qui regroupaient les représentants du Cameroun et de l’Union européenne portaient essentiellement sur l’évaluation du chemin parcouru jusqu’ici par les pouvoirs publics Camerounais dans le processus de certification de la légalité de son bois pour commercialisation à l’échelle internationale.

    Le ministre camerounais des forêts et de la faune (Minfof), Ngole Philip Ngwese a rassuré les principaux partenaires, sur les avancées du pays dans la mise en œuvre de cet Accord, notamment avec la mise en place d’un processus de développement de l’application informatique pour gérer le problème de traçabilité, l’amélioration des mécanismes de délivrance des certificats de légalité d’exploitation forestière, etc. Au cours de cette session, le Chef de la délégation de l’Union Européenne (UE) au Cameroun, Françoise Collet, s’est voulue rassurante par rapport aux efforts du Cameroun. « Le Cameroun figure parmi les pays les plus en avance dans la mise en œuvre de cet Accord », a-t-elle précisé.

    L’APV FLEGT est un plan d’action qui vise à  lutter contre le commerce et l’exploitation illégale des ressources forestières, et établit un système transparent pour s’assurer que les récoltes et le commerce de bois obéissent aux normes internationales.  

     

    Partagez
    Donnez votre avis

    Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2022 Médiaterre V4.0