Mediaterre

Le Réseau des Organisations de la Société Civile pour l'économie verte en Afrique Centrale vers son institutionnalisation dans la CEEC.




  • La mise en place et la mise en œuvre du système de l’économie verte en Afrique Centrale (SEVAC) nécessitait à celui-ci de se doter de plusieurs outils dont, le Réseau des organisations de la société civile pour l’économie verte en Afrique Centrale (ROSCEVAC).  Ce dernier, pour parfaire son institutionnalisation  dans la communauté économique des Etats de l’Afrique  Centrale (CEEAC) doit se doter à son tour des textes légaux fixant son organisation et son fonctionnement. C’est pour cela que la tenue de son Assemblée Générale était fixée pour le 15 et 16 Juillet à Libreville au Gabon.

    Ainsi, durant cette période, plus d’une trentaine de participants représentants les pays de la CEEAC (le Cameroun, le Burundi, la République Centrafricaine, la Guinée équatoriale, la République du Congo, la République Démocratique du Congo, le Tchad, le Sao Tomé et principé et le Gabon) , la COMIFAC, le FAO, L’UNION EUROPEENE ,la BDEAC, la CEFDHAC, le REPALEAC, le REACEV, le PNUE ou l’UICN et la CEEAC, se sont plongés en plénières et en sessions pour discuter et adopter les statuts et règlements qui devront régir le ROSCEVAC, mais aussi du portefeuille des programmes sous-régionaux et nationaux sur le développement durable et la promotion de l’économie verte en Afrique Centrale, sur les possibles offertes par le fonds pour l’économie verte en Afrique centrale ( FEVAC) et présenter le compte –rendu de ses représentants aux différents forums et conventions ainsi que l’état d’avancement de la mise en œuvre des recommandations du FIPAC3 et de la feuille de route du ROSCEVAC au niveau de la CEEAC .

    A l’issue donc de cette Assemblée générale , le ROSCEVAC, doté des outils légaux, d’un bureau exécutif de trois ans et d’une feuille de route décrite à des partenaires techniques et financiers bien connus, peut désormais jouer pleinement son  rôle, en tant qu’institution de la CEEAC, au sein du système de l’économie verte en Afrique Centrale (SEVAC).

    Lire la suite sur L'EQUATORIAL MAGAZINE N°3

    Partagez
    Donnez votre avis

    Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2022 Médiaterre V4.0