L'Afrique centrale à l'école de la préservation de l'agro-environnement



  • Libreville, le 26 juillet 2017, Djimé Adoum, le secrétaire exécutif du CILSS, le Comité permanent inter-états de lutte contre la sécheresse dans le Sahel, et Ahmad Allam-Mi, le Secrétaire général de la CEEAC, la Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale, se sont entretenus sur la question de l’élargissement de leur coopération pour le développement de l’agriculture, l’environnement, les changements climatiques, la dégradation des terres.

    Ces efforts vont être mis en œuvre pour l’institution d’Afrique centrale au niveau de l’appui à la définition et la mise en œuvre des politiques sectorielles, l’information, les formations de base et continues, la recherche et la capitalisation et les projets pilotes multi-pays, qui font du reste partie des missions du CILSS.

    A son tour, la CEEAC devra assurer un développement équilibré et auto-entretenu dans ces domaines d’activité au niveau des Etats de la CEEAC que sont : l’Angola; le Burundi; le Cameroun; la Centrafrique; le Congo; le Gabon; la Guinée Equatoriale; la RD Congo; le Rwanda; Sao Tome & Principe et le Tchad.

    Partagez
    Donnez votre avis
    Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2017 Médiaterre V4.0