Mali : atelier national de lancement de la mise en oeuvre de la Contribution Déterminée au niveau National



  • Sous l’égide du Ministre de l’environnement de l’assainissement et du développement durable, le processus de concertation nationale pour l’élaboration de la feuille de route pour la mise en œuvre Contribution Déterminée au niveau National (CDN) du Mali a été lancé ce 14 aout 2017 à l’hôtel de l’Amitié de Bamako avec l’appui « NDC Partnership »

    Lors de son allocution d’ouverture, Madame Aida Mbo Keita, Ministre en charge de l’environnement, de l’assainissement et du développement durable, a insisté sur l’importance du lancement du processus d’élaboration de la feuille de route. Cette CDN constitue, selon Mme Aida un engagement national en concordance avec l’Accord de Paris sur les changements climatiques dont le Mali est partie prenante. Elle a également annoncé que le Mali participera à un événement, qui sera organisé à la COP 23 par la coalition mondiale "NDC Partnership", pour présenter et valoriser son expérience en matière de mise en œuvre de la CDN, y compris le processus d'élaboration de la feuille de route.  

    Pour sa part, le Ministre de l’économie et des finances, Dr Boubou Cissé qui a co-présidé cette cérémonie d’ouverture a salué la démarche de sa collègue de l’environnement pour l’avoir associé à ce lancement. Il a ensuite rappelé la résilience de l’économie malienne et qui dispose des outils de sa transition vers une économie bas carbone et résiliente aux impacts des changements climatiques, à travers, entre autres, la facilitation du processus de mise en œuvre de la CDN.

    Madame Yamide Dagnet représentante officielle du programme « NDC partnership » a apprécié la forte participation à ce premier atelier notamment de la participation des acteurs de la société civile et a confirmé la volonté du « NDC Partnership » à appuyer, techniquement et financièrement, la mise en œuvre de la CDN du Mali.

    Après une session plénière de cadrage rappelant les principaux engagements et les enjeux de mise en œuvre de la CDN du Mali, Ambassadeur Seyni Nafo, Président des Groupe des négociateurs africains a animé une session sur les défis et les opportunités sur les CDN. Son exposé a notamment porté sur les contraintes institutionnelles, techniques et financières majeures pouvant entraver l’atteinte des objectifs sectoriels annoncés dans la CDN. Après cela les échanges ont débouché sur un ensemble de mesures à entreprendre, au niveau des différents volets évoqués, en faveur d’une action concrète et coordonnée entre tous les acteurs clés (institutions publiques, secteur privé et société civile).

    Ensuite une session sous forme de panel a permis de débattre le rôle que peut jouer la société civile, le secteur privé dans la mise en œuvre des CDN. Ces acteurs non étatiques ont exprimé leur engagement à soutenir le gouvernement dans la concrétisation des contributions déterminées au niveau national. Ils souhaitent toutefois, être associés, de manière effective dans la conception puis la mise en œuvre des projets.

    La deuxième journée sera consacrée aux panels de discussions et des travaux de groupes thématiques identifiés sur la base des objectifs « énergie/transport (atténuation) » ;                                        «agriculture/forêt (adaptation) » ; « eau/ désertification (adaptation) ». Et la troisième journée portera sur la clarification et accord sur les étapes à venir pour continuer le processus finaliser la feuille de route de la mise en œuvre de la CDN et l’alignement des divers plans d’investissements.

    Partagez
    Donnez votre avis
    Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2017 Médiaterre V4.0