Mediaterre

Phase 3 de la REDD : des journalistes formés à un plan d'information des populations




  • Dans le cadre de l'élaboration de la 3e phase du processus REDD, une trentaine de journalistes camerounais des régions Centre-Sud-Est, ont été formés à la preparation du plan média pour l'information des populations sur le processus REDD dans la zone du Programme de Réduction des Émissions (PRE). L'atelier qui a servi de cadre à cet outillage s'est déroulé au bureau REDD à Yaoundé, du 18 et 19 septembre 2017. Il a été organisé par le ministère camerounais de l'Environnement, de la Protection de la nature et du Développement durable. Les formateurs se sont attelés à préciser aux hommes de média, leur role dans la sensibilition des populations appellées à modifier profondement leurs modes de production pour reduire les emissions et conserver la biosphere. Les journalistes ont, dans l'ensemble, prevu de réaliser des sujets d'actualité sur les effets de la deforestation, mais aussi d'informer les populations sur les projets mis en oeuvre dans le cadre de la REDD.

    En rappel, le Cameroun participe activement depuis 2005, à la réduction des émissions dues à la déforestation et à la dégradation des forêts, ainsi qu’à la conservation, la gestion durable des forêts et aux négociations en vue de l’augmentation des stocks de carbone (REDD ). Le pays est impliqué dans des activités visant à améliorer la mise en œuvre de la REDD. Les résultats démontrent que des progrès ont été réalisés en termes de planification et de coordination, de développement institutionnel et de développement de certains projets REDD. Le manque d'un cadre juridique, des procédures peu adaptées à la participation des parties prenantes, des lenteurs dans le développement d'une stratégie nationale, des difficultés liées à la surveillance, la notification et la vérification (MRV), et la faiblesse des financements restent des défis importants.

    Partagez
    Donnez votre avis
    Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2017 Médiaterre V4.0