Mediaterre

L'UEMOA et le Conseil régional de Bretagne s'engagent à développer la culture du coton biologique



  • Dans le cadre de la coopération décentralisée, l'UEMOA (l'Union Économique et Monétaire de l'Ouest Africain) et le Conseil régional de Bretagne se sont engagés sur un programme de culture du coton biologique. Le Mali va accueillir la première expérience. A la faveur de la rencontre entre l'Association Bretagne International et les opérateurs économiques du Mali qui a eu lieu lundi 21 janvier à l'hôtel Salam, le Président de la Commission de l'UEMOA, Soumaila Cissé, a invité toutes les parties concernées à s'investir pleinement pour la réussite de ce projet.

    Le partenariat entre la région de Bretagne et notre espace communautaire s'inscrit dans une approche nouvelle, axée sur une nouvelle forme de coopération décentralisée. C'est ainsi que le Conseil Régional de Bretagne et la Commission de l'UEMOA s'engagent sur un programme de culture du coton biologique. Il s'agit pour nous d'apporter notre modeste contribution à la résolution de la crise de la filière cotonnière, en soutenant une production assurant un revenu plus stable et plus rémunérateur aux cotonculteurs de la région. Le Mali va accueillir la première expérience, dans ce domaine. J'invite donc toutes les parties concernées à s'investir pleinement pour sa réussite, ce qui nous permettra de l'étendre à d'autres Etats membres de l'Union" a déclaré Soumaila Cissé, Président de la Commission de l'UEMOA.

    "Des efforts de promotion sont fournis par le gouvernement du Mali quant à la valorisation de nos filières porteuses, sources de croissance. Ces filières se concentrent sur l'Agro-industrie (riz, karité, mangue et tomate, bétail, viande, cuirs et peaux, coton) ; les mines métalliques (or, diamant, fer, bauxite), les matériaux de construction (calvaire, argile, marbre), l'artisanat (textile/bogolan) et le tourisme ainsi que les services (commerce, énergie, télécommunications et transport) " a relevé, de son côté, Mme Bâ Fatoumata Néné Sy.

    Quant à Alain Ivergniaux, du Conseil régional de Bretagne International, il a déclaré :"Nous sommes ravis de tisser des relations de partenariats avec les opérateurs économiques maliens".

    A préciser que pendant les trois jours qu'ont duré les travaux, les participants ont eu droit à une conférence du Conseiller de l'Ambassade de France au Mali et, des rencontres individuelles interentreprises du Mali et des visites touristiques seront organisées.

    [Terri-DD]
    Partagez
    Donnez votre avis

    Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2019 Médiaterre V4.0