Étude sur la résistance à la sécheresse de quelques variétés de maïs



  • Le maïs est une culture alimentaire de base importante dans la majeure partie de l'Afrique subsaharienne; environ 33 millions des 194 millions d'hectares cultivés dans la région y sont consacrés. Cependant, le réchauffement climatique a eu un effet dramatique sur l'agriculture dans de nombreux domaines ces dernières années. Parmi les pays touchés en Afrique, l'Éthiopie a connu la pire sécheresse depuis des décennies. Ce pays, le cinquième producteur de maïs du continent, a subi d'énormes pertes de récolte.

    En Afrique de l'Ouest, selon un sondage de l'Institut international d'agriculture tropicale (IITA), les agriculteurs du nord du Ghana considèrent la sécheresse et les inondations comme les plus grands défis de leurs revenus et de la sécurité alimentaire.

    Une récente étude effectuée par l’IITA auprès de 2305 ménages ruraux au Nigéria évalue l'impact de l'adoption de variétés de maïs résistant à la sécheresse sur la productivité, le bien-être et la sécurité alimentaire en Afrique.

    L’adoption des variétés de maïs résistant à la sécheresse serait-elle une réponse à la pression que subissent les agriculteurs africains en raison du changement climatique? La revue internationale pour le développement rural, dans son édition de mai 2017, a présenté les réponses à la question suite à une étude réalisée par des experts issus de l'IITA et de l’Université de Ibadan.

     

     

    Pexine GBAGUIDI pour Unisféra

    Partagez
    Donnez votre avis
    Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2017 Médiaterre V4.0