Mediaterre
   

L'investissement dans des infrastructures d'énergie verte peut soutenir le développement économique de l'Afrique



  • Par Fatoumata Chérif
    La consommation énergétique de l’Afrique est plus faible que celle de tous les autres continents et la consommation par habitant n’a pratiquement pas changé depuis l’an 2000 comme l’indique l’Atlas des Ressources en Energie de l’Afrique, un rapport publié conjointement par l’ONU Environnement et la Banque Africaine de Développement.
    La production énergétique actuelle en Afrique ne répond pas à la demande du marché. Environ un tiers de la population africaine n’a toujours pas accès à l’électricité et 53% de la population dépend de la biomasse pour la cuisine, le chauffage et le séchage. L’énergie nécessaire à deux utilisations d’une bouilloire électrique par une famille britannique correspond à plus de cinq fois l’électricité consommée par un Malien en une année.
    Préparé en collaboration avec l’Environment Pulse Institute, le United States Geological Survey et l’Université George Mason, l’Atlas consolide les informations disponibles sur le paysage énergétique en Afrique...
    Partagez
    Donnez votre avis

    Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2018 Médiaterre V4.0