Mediaterre
   

Résilience en Afrique : " Fournir des solutions est un acte de justice, un facteur de progrès global "



  • La deuxième édition du Forum pour la résilience en Afrique organisé par la Banque africaine de développement, a été lancée jeudi 8 février 2018, à Abidjan en Côte d’Ivoire, dans la salle de conférences du Centre commercial international d’Abidjan (CCIA) en présence de nombreux participants. Véritable plate-forme d’échange d’expériences et de connaissances, ce forum réunit les partenaires au développement et acteurs institutionnels du secteur ainsi qu’une quinzaine de start-up qui présentent des solutions innovantes et concrètes pour renforcer la résilience des populations.

    « Le Forum sur la résilience de 2018 introduit un élément supplémentaire, le marché. Nous avons invité des fournisseurs de solutions nouvelles et innovantes pour la fourniture d’énergie et d’eau. L’exposition de ces technologies offre aux participants l’occasion d’interagir, de s’engager avec les fournisseurs et d’apprécier les possibilités que les innovations apportent aux communautés les plus démunies », a déclaré lors de la séance d’ouverture le vice-président principal de la Banque africaine de développement, Charles Boamah.

    Le vice-président de la Banque en charge des Opérations régionales et de l’intégration Khaled Sherif a, pour sa part, plaidé pour que les participants aillent au-delà des simples discussions et explorent des actions concrètes à mettre en œuvre, notamment en faveur des populations les plus vulnérables. « Nous devons, a-t-il exhorté, fournir des solutions adaptées aux besoins des communautés qui se trouvent au bas de la pyramide, car c’est un acte de justice, mais aussi parce que c’est un facteur de progrès global pour tous, y compris les personnes au sommet de la pyramide. Nous avons, pour cela, mobilisé les ressources nécessaires partout où cela est possible. »

    La Banque africaine de développement s’engage particulièrement dans le renforcement de la résilience des populations. Sur 36 pays classés en situation de fragilité dans le monde, 21 sont en Afrique. Pour lutter contre les poches de fragilité, la Banque a lancé, depuis janvier 2017, des initiatives pour cette transformation du continent en 1 000 jours pour 10 000 communautés en situation de fragilité. Ce qui s’inscrit dans le cadre des cinq priorités stratégiques identifiées par la Banque, dites High 5.

    Communiqué de la BAD

    Partagez
    Donnez votre avis

    Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2018 Médiaterre V4.0