Mediaterre

Le concours La Palme verte applaudit trois initiatives écologiques des écoles du Québec



  • La Fondation Muséums nature Montréal a décerné le 5 juin les prix de la 4e édition du concours La Palme verte, catégorie Profs en action, à l’amphithéâtre du Biodôme de Montréal. Les membres du jury ont félicité les trois enseignants du primaire et du premier cycle du secondaire qui ont réalisé des projets originaux et de grande qualité en lien avec la protection et la conservation de l’environnement.

    Une première Palme verte a été remise à la classe de Marie-Hélène Rochon, enseignante de niveau préscolaire de l’école Bienville de Montréal, pour le projet de compostage À Bienville, on compost ! Une deuxième Palme verte a été attribuée au projet de lombricompostage ça grouille VERS les poubelles au régime ! de l’enseignante Thérèse Fontaine et ses élèves de 5e et de 6e années du primaire de l’école des Monts-Blancs de Woburn. Enfin, l’enseignant Damien Lapointe et ses élèves du premier cycle de l’école secondaire du Plateau de La Malbaie ont également remporté une Palme verte pour leur initiative Les nichoirs à chauve-souris : les insectes sont contre, mais les arbres sont pour, un projet qui vise à contrôler naturellement les insectes défoliants.

    Chaque classe gagnante s’est vue décerner une bourse de 1 000 $ pour assurer la poursuite de son projet, ainsi qu’une journée VIP incluant une visite des quatre Muséums nature de Montréal (Biodôme, Insectarium, Jardin botanique et Planétarium), une nuit au Biodôme, des certificats-cadeaux des boutiques des Muséums nature de Montréal et d’autres surprises.

    Voici les trois projets gagnants :

    À Bienville, on compost !
    École Bienville de Montréal – niveau préscolaire

    Les élèves et leur enseignante ont décidé d’adopter un bac oublié au sous-sol de l’école et de le nourrir de leurs déchets compostables. Ils ont compris ce qu’est le compost, découvert ce que sont des déchets compostables, étudié le besoin des plantes et comparé leur croissance dans des milieux différents (eau, vinaigre, terre et compost). Ils ont aussi tenté de rallier les autres classes de l’école au projet et poursuivront cette démarche avec le service de garde de l’école l’an prochain.

    ça grouille VERS les poubelles au régime !
    École des Monts-Blancs de Woburn – 5e et 6e années du primaire

    Sous le thème de la protection de la Terre, le choix du lombricompostage s’est imposé. De l’information à la cueillette, en passant par la décoration et la distribution de contenants, la classe a préparé des «aliments» destinés aux vers. Tout un chacun s’est impliqué et a ainsi contribué à réduire la quantité de déchets de la classe. L’engrais a par la suite été récolté afin de faire pousser des capucines. Ce projet a été communiqué au journal local afin d’informer et d’inciter la population à essayer cette nouvelle initiative.

    Les nichoirs à chauve-souris : les insectes sont contre, mais les arbres sont pour
    École secondaire du Plateau – 1re secondaire

    Après avoir été sensibilisés aux problèmes causés par les pesticides, puis à l’importance des arbres pour lutter contre le réchauffement de la planète, les élèves se sont documentés sur les insectes, les maladies et les chauves-souris. Ils ont ensuite construit des nichoirs à chauve-souris, des mammifères qui aident au contrôle des insectes défoliants, et bâti un argumentaire pour convaincre le Conseil municipal de la ville de Clermont de les acheter afin de les installer dans un parc de la ville.


    Les coups de coeur 2008
    Bien qu’ils n’aient pas remporté de Palmes vertes, plusieurs autres initiatives ont retenu l’attention des membres du jury par leur démarche originale et leur grande mobilisation pour changer leur monde. C’est le cas des classes de 5e année d’Ester Sauro et de Danielle Cossette, de l’école Val-des-Arbres de Laval qui ont entamé une démarche auprès des entreprises de la région pour freiner la consommation de verres de styromousse, un produit qui ne se recycle pas. Les élèves de 2e secondaire de l’école secondaire des Lacs à La Pêche de la région de Gatineau ont quant à eux initié une étude sur le changement qui s’opère dans les lacs de la région avec leur professeur Gildas Vinet et d’autres collaborateurs. Enfin, les élèves de 2e année de l’enseignante Michelle Beyssac de l’école des Explorateurs à Sainte- Julienne ont verdi leur classe à l’aide de plantes nourries de compost qu’ils ont eux-mêmes produit.

    L’expérience se poursuit
    Tous les projets présentés au concours de La Palme verte 2007-2008 seront exposés au Biodôme dans le couloir des Actualités jusqu’au 1er septembre 2008. C’est une occasion de découvrir de nouveaux comportements responsables à adopter pour protéger l’environnement.

    Source : Fondation Muséums nature Montréal
    Partagez
    Donnez votre avis
    Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2017 Médiaterre V4.0