Mediaterre

La gestion intégrée de l?eau : un développement qui se poursuit




  •  Le lac Témiscouata, situé dans le sud-est du Québec est la source de la rivière Madawaska, située quant à elle à la hauteur de la ville d'Edmundston au Nord-Ouest du Nouveau-Brunswick. Laquelle se déverse dans le fleuve Saint-Jean au Nouveau-Brunswick.

     Le lac Témiscouata et la rivière Madawaska ainsi que tout le bassin hydrographique ont façonné la vie des gens qui l'habitent. Aujourd'hui, de nouveaux défis et de nouvelles pressions se dressent devant ces cours d'eau. Afin de contrer les pressions exercées et d'assurer la pérennité des bénéfices dont les gens retirent de leur rivière et de leur lac, un groupe d'intervenants a vu le jour en 1991. Ce groupe, la Société d'aménagement de la rivière Madawaska et du Lac Témiscouata (SARMLT), croyait au potentiel de ces deux plans d'eau et désirait préconiser un développement qui s'avère durable, un développement compatible avec l'environnement.

     Au fil des ans, la SARMLT a développé divers projets afin de minimiser l'impact des activités humaines et préserver les écosystèmes du lac Témiscouata et de la rivière Madawaska. Au cours de la présente année, la SARMLT a poursuivi ses activités en fonction de quatre objectifs, dont la conservation des écosystèmes aquatiques ; l'éducation et l'interprétation afin de sensibiliser la communauté et les visiteurs à cette ressource naturelle ; le développement du potentiel de certains sites afin de répondre aux exigences locales et aux marchés touristiques, et finalement, l'aménagement des sites dans une optique éthique, sans oublier les considérations écologiques, environnementales, sociales et culturelles.

     Tout dernièrement, les membres de la SARMLT procédaient à leur réunion annuelle afin de traiter des points qui ont retenu leur attention au cours de la dernière année. Les points abordés : problématique des cyanobactéries et aménagement.

     Selon le coordonateur, la problématique des cyanobactéries apparaît donc comme un élément central dans les projets présents et à venir de l'organisation. Dans l'optique de poursuivre la lutte aux cyanobactéries, une réorganisation des fonctions a été effectuée entre la SARMLT et le regroupement de l'Organisme du bassin versant du fleuve Saint-Jean (OVB), reconnu par le gouvernement du Québec au Canada dans le contexte de redéploiement des organismes de bassins versant. Le tout accompagné d'une subvention de 200 000 $.

     Le coordonnateur de la SARMLT expliquait le lien avec la région par la " reconnaissance, du gouvernement du Québec au Canada, d'un bassin versant d'importance qui se jetait au Nouveau-Brunswick et qui touchait le fleuve St-Jean, menant ainsi à une entente de trois ans ". Cette entente prévoit la préparation d'un plan directeur de l'eau suivi d'un plan d'action.

    Partagez
    Donnez votre avis

    Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2021 Médiaterre V4.0