Mediaterre

Frais et dividende sur le carbone (ou comment devenir plus riche tout en produisant moins de CO2)



  • Je voulais simplement présenter une nouvelle idée qui est très populaire aux États-Unis et au Canada anglais, mais peu connue dans la monde francophone. Elle est promue par une organisation appelée le lobby climatique des citoyens (citizen climate lobby). Il s'agit d'une tarification sur le carbone qui serait sous forme de frais et dividende au lieu d'exister sous forme de marché du carbone.

    Le programme de frais et dividende implanterait une taxe sur le carbone qui augmenterait graduellement et affecterait tous les produits qui contiennent cette substance. Elle concernerait autant les produits qui sont faits au pays que ceux qui y entrent par la frontière (pour ne pas désavantager les produits nationaux).  La particularité de cette mesure est  qu'au lieu de verser l’entièreté des profits de cette taxe au gouvernement, ils seraient entièrement redistribués aux familles sur une base égalitaire. Ceci présenterait plusieurs avantages, notamment parce que cela permettrait aux familles d’absorber les coûts à l’achat des produits faits à base de carbone, qui seraient inévitablement plus élevés. Ensuite, parce que cela encouragerait les familles à adopter des comportements de consommation alternatifs tels que le fait d’acheter moins de produits à base de carbone. Après tout, la personne moyenne va vouloir conserver le plus d'argent possible dans ses poches et donc adopter des choix plus écologiques lui permettra d'accomplir cet objectif.  

    Un autre avantage est que les entreprises vont vouloir garder leur clientèle et donc investir pour offrir des produits contenant moins de carbone. Etre économe dans la production de CO2 deviendrait un avantage concurrentiel. De plus, l'introduction de cette mesure enrichirait également les familles les plus pauvres et celles de la classe moyenne puisque, dans la plupart des cas, leur consommation de carbone est située sous la moyenne nationale et qu'elles recevraient quand même une somme d'argent conséquente pour compenser l'existence de la taxe.

    Plusieurs études ont montré les avantages économiques et environnementaux de l'introduction d'un frais et dividende, ce qui inclurait la création d'emplois et la diminution de la pauvreté tout en favorisant une réduction rapide des émissions de CO2 dans l'atmosphère. Ainsi, une étude américaine a montré que le frais et dividende réduirait les émissions de CO2 de 50% sous les niveaux de 1990 en 20 ans et que le revenu retourné aux citoyens créerait 2.8 millions d'emplois. Bien que ces résultats soient placés dans le contexte de l'économie américaine, ils sont transposables dans l'autres pays.  (pour le lien de l'étude voir http://citizensclimatelobby.org/remi-report/ (en anglais)).

    Partagez
    Donnez votre avis

    Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2020 Médiaterre V4.0