Hausse de la production mondiale de bois grâce aux marchés du logement et de l'énergie verte



  • Les données de la FAO soulignent le potentiel du secteur forestier dans les bioéconomies émergentes

    Selon de nouvelles données publiées par la FAO, en 2015 et pour la sixième année consécutive, la production mondiale des principaux produits en bois a augmenté tandis que le commerce de ces produits a légèrement diminué. Cette hausse a été favorisée par une croissance économique continue en Asie, la relance du marché du logement en Amérique du Nord et les efforts accomplis en matière de bioénergie.

    Ces données indiquent que la croissance du volume de production des produits en bois variait entre 1 et 8 pour cent en 2015.

    En parallèle, la valeur du commerce mondial des principaux produits en bois et en papier a légèrement chuté, passant de 267 milliards de dollars en 2014 à 236 milliards en 2015, en raison de la baisse des prix. Les régions Asie-Pacifique et Amérique du Nord ont connu une meilleure production des produits forestiers que les autres grâce à l’expansion du marché du logement.

    Hausse de la production de pellets grâce à une demande croissante en matière de bioénergie

    La demande croissante en matière de bioénergie, favorisée par des politiques et le fait d’avoir fixé des objectifs à atteindre dans ce domaine en Europe, a contribué à faire exploser la production de pastilles de bois, qui a d’ailleurs décuplé au cours de la dernière décennie.

    En 2015, la production mondiale de pellets a augmenté pour atteindre les 28 millions de tonnes. Cela représente une hausse de 8 pour cent par rapport au niveau de l’année dernière (26 millions de tonnes) et une hausse de 42 pour cent par rapport aux 20 millions de tonnes produites en 2012.

    Les pays Baltes (l’Estonie, la Lettonie et la Lituanie), qui ont produit et exporté 3 millions de tonnes de pellets en 2015, ont dépassé l’Allemagne et le Canada pour devenir les deuxièmes plus grands producteurs et exportateurs de pellets après les Etats-Unis. Les pays Baltes sont maintenant à l’origine de 11 pour cent de la production mondiale et de 17 pour cent des exportations mondiales en 2015. Le Canada est à présent le troisième plus grand exportateur de pellets et le quatrième plus grand producteur au monde après l’Allemagne.

    Les marchés mondiaux des pellets étaient dominés par l’Europe et l’Amérique du Nord, avec les Etats-Unis et le Canada à l’origine de plus d’un tiers de la production de pellets, tandis que le Royaume-Uni, le Danemark et l’Italie assuraient 80 pour cent des importations mondiales de pellets (à lui seul, le Royaume-Uni est à l’origine de 42 pour cent des importations).

    Un développement rapide des panneaux en bois OSB

    Pour la première fois, dans sa base de données statistiques, la FAO offre au public des chiffres clés, provenant du monde entier sur les Panneaux de grandes particules orientées (OSB), cela permet notamment d’apprendre que la production et le commerce ont augmenté de 7 pour cent en 2015 par rapport à l’année précédente, soit deux fois plus vite que le secteur des panneaux de bois traditionnels et des sciages. La plus importante hausse depuis 2007 a été favorisée par la relance du marché du logement et par la multiplication des initiatives bioéconomiques, avec notamment une tendance à adopter des matériaux de construction plus écologiques et durables.

    L’OSB est un panneau de bois généralement utilisé dans le secteur de la construction. Il s’agit d’un produit relativement nouveau en Amérique du Nord où la production a véritablement décollé dans les années 1990 et qui se développe rapidement en Europe (sauf en Russie), tout en étant appelé à conquérir les marchés asiatiques, en particulier la Chine et la Malaisie.

    «Nos données montrent une croissance saine de la production mondiale des produits en bois et une croissance rapide de la production et du commerce des produits relativement neufs tels que les pellets et les panneaux en bois OSB. Cela montre que l’industrie forestière s’adapte aux changements et pourrait potentiellement devenir un secteur clé des bioéconomies émergentes. Le fait que de plus en plus de personnes utilisent des matériaux de construction modernes à base de bois et des assortiments energétiques peut contribuer à faire baisser les émissions nettes de dioxyde de carbone», a déclaré Mats Nordberg, Fonctionnaire principal auprès de la Division des forêts.

    «La base de données de la FAO sur la production de bois fournit un outil essentiel afin de mesurer les progrès accomplis en vue de la réalisation des objectifs fixés par l’Accord de Paris sur le climat et le Programme de développement durable à l’horizon 2030, puisque cela peut aider les pays à parvenir à une gestion durable des forêts et à intensifier les efforts visant à atténuer les émissions de gaz à effet de serre produites par le secteur forestier», a-t-il ajouté.

    Les médias électroniques contribuent à la baisse de la demande de papier graphique

    La production de papier graphique pour la publication et la rédaction a baissé de 1,9 pour cent, soit 3 millions de tonnes en l’espace d’une seule année, atteignant ainsi son plus bas niveau depuis 1999. Cette baisse reflète une réorientation massive de la population vers les médias électroniques et la technologie mobile. Cela a notamment été le cas en Amérique du Nord et en Europe, deux régions qui ont été témoins d’un déclin progressif de la production et de la demande ces dernières années, tandis que d’autres régions du monde suivent aussi cette tendance.

    Le papier recyclé est à l’origine de plus de la moitié (55 pour cent, soit 225 millions de tonnes) de toutes les fibres utilisées pour la production de papier, soulignant ainsi une hausse de quatre pour cent depuis 2013, une hausse de 57 pour cent depuis 2000 et une hausse de 345 pour cent depuis 1980.

    Le commerce de pâte à papier et de papier recyclé a connu un bond de trois pour cent en 2015 grâce notamment au développement d’usines de pâte à papier au Brésil et en Uruguay.

    Plus d’un siècle de données sur la production de bois

    L’Annuaire de la FAO est publié chaque année depuis 1947. Les statistiques sur les produits en bois datant de l’année 1961 sont maintenant disponibles dans un nouveau format plus convivial, avec la base de données FAOSTAT. En outre, pour la première fois, les données sur la production et le commerce de bois en Europe et en Amérique du Nord (et ce, depuis 1913) sont maintenant disponibles en ligne.

    Les statistiques de la FAO sur les produits forestiers offrent au public des chiffres sur la production et le commerce des produits forestiers pour plus de 55 catégories de produits, 21 groupes de produits et 245 pays et territoires.

    Source : FAO 
    Partagez
    Donnez votre avis
    Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2017 Médiaterre V4.0