Concours Énergia : récompenser l'efficacité énergétique au Québec



  • Par Simon Lefranc pour Gaïa Presse 

    Le 31 mai 2017, l’Association Québécoise pour la Maîtrise de l’Énergie (AQME) tenait la 27ème soirée du concours Énergia consistant à récompenser des projets en économie d’énergie dans différents secteurs économiques. 

    «Nous sommes tournés vers une économie sobre en carbone menant à une meilleure compétitivité ainsi qu’une meilleure productivité. À l’heure des changements climatiques, les modèles d’affaires doivent être réinventés. Vous êtes cet avenir» lance d’emblée le PDG de l’AQME, Jean Lacroix.

    Les pouvoirs publics comme acteurs de changement

    Il est retenu que les secteurs industriels doivent avoir les moyens d’aller de l’avant dans l’innovation verte, Cela nécessitera des plans d’actions des différents paliers gouvernementaux afin d’appuyer ce développement. La transition énergétique est à ce prix.

    Lors de son allocution, le maire de l’arrondissement de Saint-Laurent, Alan DeSousa, soumet que la convergence d’intérêts existant entre le développement immobilier et les municipalités peuvent mener à des stratégies environnementales. «En travaillant avec les promoteurs et les firmes d’ingénieurs, nous avons mis en place des bâtiments avec la certification LEED (Leadership in Energy and Environmental Design). Ce branding vert a donné un avantage concurrentiel à notre arrondissement et a été payé maintes fois», ajoute-t-il.

    Des projets porteurs pour une transition énergétique réussie

    Parmi les projets suscitant de l’enthousiasme pour l’avenir de cette transition énergétique, on identifie l’électrification de tous les autobus publics canadiens qui permettrait, selon Carolina Gallo d’ABB Canada, de réduire les émissions de CO2 de deux millions de tonnes par année. Le Québec pourrait d’ailleurs jouer un rôle important pour cette transition pancanadienne. «Le Québec est l’endroit où se retrouve les projets les plus importants au Canada pour ABB. Le PDG de Volvo, Martin Lundstedt, est même venu dire que nous avions les meilleurs ingénieurs de la planète. Le potentiel est là» affirme Madame Gallo. 

    Incarnant cette vision de l’État stratège, Mme Johanne Gélinas, PDG de la nouvelle société d’État “Transition énergétique Québec” (TEQ), était présente à la soirée pour informer les participants qu’elle travaillait à l’élaboration de programmes en compagnie d’Hydro-Québec, de Gaz Métro et des ministères dotés d’un mandat d’efficacité énergétique ainsi que la table des parties prenantes dont la composition devrait être annoncée en fin de session parlementaire.

    Les lauréats : une reconnaissance méritée 

    Parmi les lauréats, l’entreprise ALCOA s’est distinguée dans la catégorie “innovation technologique” pour avoir réussi la mise en place de mesures permettant de réduire de 33% sa consommation de mazout, soit 3150 tonnes de CO2.

    Le Centre Vidéotron, présenté par SNC Lavalin, remporta le prix du “Bâtiment neuf tous secteurs” et la plaque pour la catégorie “Procédé industriel inférieur à 5 millions par an” fut attribué à l’usine de biométhanisation de Rivière-du-loup, un partenariat public-privé entre la ville et l’entreprise Terix Envirogaz Inc.

    Bien qu’un parfum de compétitivité flottait dans l’air, les gens d’affaires présents à cette soirée d’excellence ont constaté qu’il est impérieux de se fixer des objectifs réalistes et de la nécessité de mettre en commun leurs ressources afin de répondre aux défis environnementaux du 21ème siècle.

    Source : GaïaPresse

    Partagez
    Donnez votre avis
    Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2017 Médiaterre V4.0