Mediaterre
   

Les autorités d'Haiti préconisent des méthodes longue durée pour la prévention des grossesses



  •  

    Le ministère de la santé publique et de la population (Mspp) recommande l'utilisation de méthodes de contraception longue durée, afin de favoriser une meilleure planification familiale (Pf) sur le territoire national d'Haïti.

    Responsable de la Direction de la santé de la famille (Dsf) au Mspp, le docteur Reynold Grand-Pierre invite " les personnes qui ont [déjà] complété leurs familles ", à utiliser les méthodes contraceptives chirurgicales, lors d'un atelier sur la prévention de la grossesse chez les adolescentes, le lundi 29 juillet 2013 à Pétionville (à l'est de la capitale), auquel a assisté l'agence en ligne AlterPresse.

    " Il faut aller avec les méthodes de longue durée " pour une meilleure gestion de la problématique de la population, suggère Grand-Pierre.

    Ce n'est surtout pas " une méthode pour les adolescentes et les adolescents ", vu qu'elle est définitive.

    Les adolescentes et adolescents devraient se servir des pilules, des préservatifs (condoms) ou de la méthode de calendrier, conseille Grand-Pierre.

    En ce qui a trait aux méthodes de contraception définitive, une série d'actions seront entreprises pour permette l'accessibilité et la disponibilité de ces services sur une plage étendue du territoire haïtien, annonce la direction de la santé familiale au Mspp.

    A commencer par la sensibilisation auprès des prestataires, des hôpitaux départementaux, qui devront, à leur tour, assurer la promotion de ces méthodes dans les communautés.

    " Ce qui ne se fait pas actuellement ", regrette Grand-Pierre.

    Il faudra aussi, du même coup, relancer, pour les personnes qui le désirent, la pratique des contraceptions chirurgicales dans les principaux hôpitaux.

    Partagez
    Donnez votre avis

    Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2019 Médiaterre V4.0