Mediaterre
   

Le mécénat doit aboutir à une valeur partagée et la responsabilité sociale






  • Le mécénat et la philanthropie doivent être un passage aboutissant à une valeur partagée, c'est-à-dire au niveau où les dons des mécènes et des porteurs de projets permettent de résoudre certains problèmes sociaux, soutient l'économiste haïtien Kesner Pharel, dans une intervention aux " Rencontres du mécénat culturel ", le jeudi 24 octobre 2013.

    Plus qu'un simple don, les entreprises devraient passer par la phase transitoire, celle de la Responsabilité sociale des entreprises (Rse) pour enfin atteindre le stade de la création de la valeur partagée (Crv), c'est-à-dire, penser à " l'amélioration sociale (...) voire les choses (les actions mécènes) d'une manière plus large ".

    En clair, " il faut passer du mécénat à la valeur partagée ". Mais, " le mécénat culturel doit être lié à des secteurs rentables ".

    Organisé par le collectif 2004 images et la fondation culture création, le forum a réuni des dirigeants de chambres de commerce, des mécènes, des artistes de toutes catégories, des dirigeants d'associations culturelles, des fiscalistes et des représentants de fondations.

    Toutes et tous ont partagé leurs idées à travers des séries de conférences, de tables-rondes et des ateliers.

    Ces rencontres ont été organisées pendant 2 jours, les 23 et 24 octobre 2013, à l'est de la capitale, dans le but d'envisager de nouvelles perspectives qui permettraient aux dons des entreprises (mécénat) et des particuliers (philanthropie) de mieux servir la culture.

     

    Partagez
    Donnez votre avis

    Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2019 Médiaterre V4.0