Les autorités haitiennes vulgarisent une nouvelle loi sur le droit de filiation



  •  

    Le Ministère à la condition féminine et aux droits de la femme (Mcfdf) a organisé les 10 et 11 septembre à Pétionville (périphérie est) un atelier de sensibilisation autour de l’importance de la nouvelle loi de la paternité, la maternité et la filiation, ainsi que sur les actions à entreprendre pour parvenir à son application.

    Le public cible de cet atelier, qui entre dans le cadre d ‘une série, est constitué d’avocats et de juristes, qui sont dans l’immédiateté de l’application de cette loi.

    Des membres des organisations de la société civile ont également été ciblés.

    Le Mcfdf veut faire connaître cette loi récemment promulguée, selon la directrice aux affaires juridiques du ministère, l’avocate Tessy Romulus, en charge de la coordination de l’atelier.

    Votée le 10 mai 2010 à la chambre des députés et le 12 avril 2012 au Sénat, la loi de la paternité, la maternité et la filiation a été promulgué dans le journal officiel « le Moniteur », le 4 juin 2014.

    Le nouveau cadre légal reconnaît la quête de la paternité ou de la maternité pour les enfants et la jouissance des mêmes prérogatives pour tous les enfants. Il permet également aux hommes d’intenter une action en justice, s’ils doutent d’être le père biologique d’un enfant.

    Les organisations féministes comme la Solidarité des femmes haïtiennes (Sofa) et Kay fanm (La Maison des femmes) considèrent cette loi comme « un pas » dans la bataille des droits des femmes en Haiti.

    Partagez
    Donnez votre avis
    Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2017 Médiaterre V4.0