Mediaterre
   

La voiture demeure le mode de déplacement le plus populaire en ville



  • Statistique Canada a publié cette semaine des informations sur la consommation de transport en ville. Ces informations sont tirées du recensement de 2006. On apprend que les Canadiens continuent en grande majorité d’aller au travail en automobile. La proportion a toutefois baissé depuis le dernier recensement. Il passe à 80%. Bonne nouvelle ; l’utilisation du transport en commun est en légère hausse.

    Alors que les trajets courts sont propices aux déplacements à pied ou en vélo, 59% des Canadiens parcourent moins de 10 km pour se rendre au bureau, et 36% font 5km ou moins. Les courtes distances devraient être propices aux déplacements en transport en commun mais malheureusement, comme l’expliquait le consultant en planification du transport urbain Ottavio Gallela lors d’une allocution devant la Jeune Chambre de commerce de Montréal le 4 mars dernier, dans des villes comme Montréal, les trajets d’autobus sont souvent calqués sur les lignes de métro, « elles s’orientent vers les stations de métro de sorte que de courtes distances doivent souvent occasionner de longs déplacements, l’usager devant faire des détours par le métro pour se rendre à destination ». L’ingénieur qui préconise une révision des trajets dans une perspective privilégiant les déplacements sur de courts trajets a souligné les chiffres de Statistique Canada en appui de ses propos.

    Une diffusion de données plus complètes sur les habitudes de navettage des Canadiens est prévue pour le 2 avril prochain. Statistique Canada présentera alors une analyse détaillée des modes de transport utilisés au pays. Celles-ci seront mises en contexte.
    Parmi les grandes villes canadiennes, Montréal se distingue comme ayant le plus grand nombre de personnes consommant le transport de manière responsable pour se rendre au travail. Autre donnée encourageante, la métropole francophone comprend la plus forte proportion d’individus utilisant le transport en commun, ou la marche active pour aller travailler (28,8%).

    Rappelons que les véhicules sur la route contribuent jusqu'à 35 pour cent des émissions qui sont responsables à la formation du smog et jusqu'à 18,5 pour cent des émissions totales de gaz à effet de serre au Canada. Toutes proportions gardées, les automobiles circulant en ville sont émettrices de plus de polluants que celles utilisées sur les routes à haute vitesse par exemple.

    Selon les calculs d’Environnement Canada, un autobus correspond à 40 automobiles sur la route. Le secteur du transport était en 2003, la première source d’émission de gaz à effet de serre au Québec. À lui seul, le transport routier a rejeté en 2003 – dernières données disponibles - près de 86 % des émissions provenant du transport au sens large.
    Partagez
    Donnez votre avis

    Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2019 Médiaterre V4.0