Mediaterre
   

Vers une production de documents sur la dégradation des terres et de sa restauration en Afrique



  • Ouagadougou, le 12 Avril 2017 : Ouverture ce matin pour deux jours d’un atelier de mise à jour du statut de la dégradation des terres et de la restauration en Afrique.

    La dégradation des terres est mondialement reconnue comme une menace et particulièrement  répandue en Afrique Sub-Saharienne (SSA).Cela nécessite des approches régionaux surtout au niveau institutionnel, de même que des investissements appropriés dans le but de renforcer les capacités des pays d’Afrique Sub-Saharienne, les Communautés  Economiques Régionales (CER) et d’autres parties prenantes sur les questions de Gestion Durable des Terres et de l’Eau (GDTE) en catalysant et augmentant proportionnellement des actions locales pour garantir des avantages mondiaux environnementaux tout en réduisant le coût global d’activités entreprises.

    C’est dans ce contexte que l’Agence de Coordination et de mise en œuvre du Nouveau Partenariat pour le Développement de l’Afrique (NEPAD), avec le soutien du Fonds pour l’Environnement Mondial (FEM) et le Programme des Nations Unies pour l’Environnement (PNUE), met en œuvre le Programme d’Investissement Stratégie (SIP en Anglais ) pour la Gestion Durable des Terres (GDT) intitulé : « Appui Institutionnel au NEPAD et aux CER pour la mise à l’échelle de la Gestion Durable des Terres (GDT) en Afrique Sub-Saharienne (SSA) » . Ce programme rentre aussi dans le cadre de la vision partagée du partenariat TerrAfrica qui consiste à la mise à l’échelle de la mise en œuvre des activités de GDT. Suite à l’atelier régional sur la GDTE et les approches paysagères intitulé : de la collecte de données et de l’information à la conception et la gestion des connaissances qui s’est tenue à Mbabane, Swaziland (13-16 septembre 2016), l’Agence du NEPAD en partenariat avec le PNUE et d’autres institutions africaines et internationales organise une réunion régionale technique portant sur la préparation d’un rapport sur le statut de la dégradation des terres et de la restauration en Afrique.

    Il s’agit entre autres, au cours de cette assise technique de développer un rapport synthétique des données disponibles relatives à la dégradation des terres et à la restauration en Afrique ; de faire face aux défis liés aux risques de catastrophes naturelles y compris la désertification, la sécheresse, l’impact du changement climatique et enfin de garantir des opportunités de restauration à travers tout le continent.

    Pour Monsieur Mamadou Moussa Diakhité représentant du secrétaire Exécutif du NEPAD, cette session permettra de répertorier et d’avoir des exemples de réussite de restauration à travers l’Afrique surtout au niveau des Communautés Economiques Régionales dans un document actualisé sur la Gestion Durable des Terres et de l’Eau, GDTE.

    En somme, cette rencontre aura pour méthodologie, la présentation des données collectes et leurs sources : inventaire des données existantes en collaboration avec les différents partenaires impliqués dans la collecte et l’analyse qui sera agrégée par les différents acteurs sur la GDTE.

     

     

    Partagez
    Donnez votre avis
    Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2017 Médiaterre V4.0