Des jeunes portugais poursuivent 47 pays européens pour leur responsabilité face aux changements climatiques



  • Par Céline Bouffard, candidate à la maîtrise en études politiques appliquées à l’Université de Sherbrooke

    Des jeunes portugais collectent des fonds afin de poursuivre 47 pays européens. Les jeunes portugais accusent ces pays de contribuer à la crise climatique par l’émission de gaz à effet de serre (GES) et ainsi, de mettre leur vie en danger.

    Les causes anthropiques des changements climatiques ont été mises en évidence par le Groupe d’expert intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC) (voir note 1). Ainsi, notre façon de répondre à nos besoins par la consommation des ressources énergétiques a un impact sur le système planétaire, et ce, en raison de l’émission d’une quantité grandissante de GES qui contribue au réchauffement climatique.

    Présente dans le concept du développement durable, la notion de responsabilité intergénérationnelle parle d’un avenir juste et équitable : il nous faut répondre aux besoins du présent sans compromettre la capacité des générations futures à répondre aux leurs (Voir note 2).

    Pour une responsabilité intergénérationnelle des pays européens

    À l’été 2017, le Portugal a connu l’un des pires épisodes de feux de forêt de son histoire: plus de 60 morts et des centaines de blessés. Affectés par l’événement, six écoliers de la région centrale de Leiria ont décidé d’entamer un processus juridique pour défendre leur droit à la vie en vertu de la Convention européenne des droits de l’homme.

    Parmi les pays poursuivis et ayant signé la convention, on retrouve le Royaume-Uni, l'Irlande, la France et l'Allemagne. Au total, leurs émissions de GES représentent 15% des émissions mondiales.

    Pour ces jeunes portugais, ces gouvernements européens font preuve d’inaction face aux changements climatiques ce qui a contribué aux dommages qui leur ont été infligés lors de l’été 2017. En effet, selon le GIEC, avec les changements climatiques, les phénomènes climatiques sont appelés à s’intensifier et à se multiplier (Voir note 3). Les jours de canicule risquent donc d’être plus chauds et plus fréquents. D’ailleurs, les vagues de sécheresse peuvent amener une augmentation des feux de forêt. Ainsi, même si l’origine des feux est multifactorielle, le réchauffement planétaire reste un facteur important.

    Les avocats qui défendent la cause des jeunes portugais demandent aux 47 pays de réduire leurs émissions de GES et de s’engager à ne pas exploiter leurs réserves d’hydrocarbures.

    Une justice climatique qui a un prix

    Cette affaire n’est pas sans rappeler celle des jeunes américains qui ont obtenu le droit de poursuivre le gouvernement américain pour négligence climatique portant atteinte à leur droit à la vie (voir note 4). De plus en plus de groupes s’engagent dans des poursuites envers leur gouvernement pour des raisons semblables. Étant donné l’ampleur des démarches, des organisations non gouvernementales (ONG) leur prêtent parfois main forte.

    Dans le cas de la poursuite des jeunes portugais envers 47 pays européens, la campagne de financement est soutenue par l’ONG Global Legal Action Network (GLAN). Cette organisation apporte le soutien nécessaire aux jeunes et aux avocats de partout dans le monde afin de faire avancer les recours juridiques pour promouvoir les droits de l’Homme.

    Dans un premier temps, 20 000 euros seront nécessaires afin de recueillir des preuves étoffées. Dans un deuxième temps, 350 000 euros devront être amassés afin de porter leur cause devant la Cour Européenne des Droits de l’Homme.

    Il est encore possible de soutenir la première étape de la démarche juridique des jeunes portugais via leur campagne de financement sur la plate-forme CrowdJustice : https://www.crowdjustice.com/case/climate-change-echr/

    Bibliographie

    Commission mondiale sur l’environnement et le développement des Nations unies, Our Common Future, 1987, URL http://www.exteriores.gob.es/Portal/es/PoliticaExteriorCooperacion/Desarrollosostenible/Documents/Informe%20Brundtland%20(En%20ingl%C3%A9s).pdf

    CONVENTION EUROPÉENNE DES DROITS DE L’HOMME, 1950, URL http://www.echr.coe.int/Documents/Convention_FRA.pdf

    GIEC, Gestion des risques de catastrophes et de phénomènes extrême pour les besoins de l’adaptation au changement climatique, 2011, URLhttp://www.ipcc.ch/pdf/special-reports/srex/IPCC_SREX_FR_web.pdf

    GIEC, 5e rapport : Changements climatiques, les éléments scientifiques, 2015, URL http://www.ipcc.ch/report/ar5/wg1/index_fr.shtml

    Global Legal Action Network, Juliana v. U.S Climate Lawsuit, 2017, URL https://www.ourchildrenstrust.org/us/federal-lawsuit/

    THE GUARDIAN, Portuguese children to crowdfund European climate change case, 2017, URL https://www.theguardian.com/world/2017/sep/25/portuguese-children-crowdfund-european-climate-change-case-sue-47-countries

    [1]GIEC, 5e rapport : Changements climatiques, les éléments scientifiques, 2015, URL http://www.ipcc.ch/report/ar5/wg1/index_fr.shtml

    [2] Commission mondiale sur l’environnement et le développement des Nations unies, Our Common Future, 1987, URL http://www.exteriores.gob.es/Portal/es/PoliticaExteriorCooperacion/Desarrollosostenible/Documents/Informe%20Brundtland%20(En%20ingl%C3%A9s).pdf

    [3] GIEC, Gestion des risques de catastrophes et de phénomènes extrême pour les besoins de l’adaptation au changement climatique, 2011, URLhttp://www.ipcc.ch/pdf/special-reports/srex/IPCC_SREX_FR_web.pdf

    [4] Global Legal Action Network, Juliana v. U.S Climate Lawsuit, 2017, URL https://www.ourchildrenstrust.org/us/federal-lawsuit/

    À propos de l'initiative jeunesse

    L'initiative jeunesse de lutte contre les changements climatiques a pour objectif de sensibiliser les jeunes francophones aux changements climatiques. Elle permet également de faire connaître les actions et l’engagement de la jeunesse francophone pour lutter contre les changements climatiques sous la forme d’une série d’articles publiés et relayés sur le portail Médiaterre de même que dans les réseaux sociaux.

    Ce projet est mené par ENvironnement JEUnesse en collaboration avec l’Institut de la Francophonie pour le développement durable (IFDD), organe subsidiaire de l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF). Pour en savoir plus, veuillez consulter la page dédiée au projet sur le site web d'ENvironnement JEUnesse.

    [IJLCC]

    Partagez
    Donnez votre avis
    Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2017 Médiaterre V4.0