Mediaterre

Le dialogue de haut niveau d'Abuja sur l'intégration des ODD dans les plans nationaux de développement peut enfin débuter



  • Tout est prévu pour le Dialogue de haut niveau sur les politiques en matière de planification du développement en Afrique qui s’ouvre à Abuja, ce mercredi. Ce dialogue vise à aider les États membres à intégrer les Objectifs de développement durable (SDG) dans les plans nationaux de développement.

    Cette réunion de trois jours est organisée par la Division du renforcement des capacités de la Commission économique pour l’Afrique (CEA) en collaboration avec le Ministère du budget et de la planification nationale du Nigéria.

    Le Chef de la Section de la planification du développement et des statistiques, de la Division du renforcement des capacités, Sylvain Boko, affirme que l’édition 2017 du dialogue de haut niveau sur les politiques donnera aux principaux décideurs politiques du continent l’occasion de se rencontrer et de discuter des aspirations de développement et du développement durable en Afrique devant les engagements mondiaux de l’Afrique envers les ODD.

    « Cela fait partie de notre stratégie de renforcement des capacités. Nous avons décidé, au cours de la restructuration de la Commission, qu’il est bon de s’adresser aux décideurs chaque année, en particulier dans le domaine de la planification du développement, pour recevoir d’eux le mandat pour les différents domaines sur lesquels nous devons nous concentrer dans les années à venir et c’est la cinquième fois que nous tenons ce dialogue de haut niveau avec eux », déclare-t-il.

    M. Boko ajoute que chaque année, les participants informent la Commission de la question thématique sur laquelle ils souhaiteraient se focaliser.

    « Il est très important d’interagir avec les personnes à ce niveau élevé ; ce sont des directeurs nationaux de la planification, chargés d’élaborer des politiques pour l’avenir, la vision et le développement de leurs différents pays et du continent en général », dit-il.

    M. Boko informe que ledit dialogue sert également de plate-forme d’échange et de partage d’expériences entre les décideurs afin qu’ils puissent apprendre les uns des autres, d’autant plus qu’ils discutent de certains défis qu’ils auraient pu rencontrer dans leurs pays en matière d’intégration des ODD dans leurs plans nationaux de développement.

    Le dialogue de haut niveau, qui se déroulera du 28 au 30 juin, a pour thème, « Intégrer les Objectifs de développement durable dans les plans nationaux de développement » et offre également aux participants une plateforme de partage des connaissances et d’expériences dans la conceptualisation, l’alignement et la mesure des progrès de la mise en œuvre des ODD en tenant dûment compte des priorités nationales de développement et des processus décisionnels.

    Les délégués partageront également les connaissances sur les implications politiques de la domestication des ODD afin de s’approprier à l’échelle nationale le processus d’intégration.

    M. Boko déclare que la réussite des ODD, qui visent, entre autres, à éradiquer la pauvreté et garantir que « personne ne soit laissé pour compte » dans le processus de développement dépendra en grande partie de la manière dont les États membres les domestiquent aux niveaux national et sous-national.

    En Afrique, les ODD sont mis en œuvre simultanément et de manière intégrée avec le premier plan décennal de mise en œuvre de l’Agenda 2063, le cadre stratégique de cinquante de l’Afrique pour la transformation socio-économique qui vise à accélérer la mise en œuvre des initiatives continentales passées et existantes pour la croissance et le développement durable.

    « Le thème du dialogue de haut niveau est très opportun ; Il correspond très bien au genre d’activités que nous entreprenons actuellement à la CEA en ce qui concerne les demandes émanant des États membres pour une assistance technique. Les États membres veulent comprendre non seulement quelles sont les opportunités, mais aussi les défis à relever en matière d’intégration des ODD dans les politiques nationales, ce qui signifie intégrer et aligner les priorités nationales sur les ODD », déclare M. Boko.

    Les participants aborderont également les outils et les instruments qui aideront les États membres à évaluer, à établir des rapports et à mesurer les progrès réalisés en matière d’intégration des ODD dans la planification nationale.

    Les organisateurs espèrent qu’à la fin de la réunion, les participants seront mieux armés pour concevoir, formuler, mettre en œuvre, contrôler, évaluer et établir des rapports sur les plans de développement nationaux qui tiennent compte des ODD et mieux informés des défis et des opportunités de mise en œuvre de plans nationaux de développement alignés aux ODD.

    Communiqué de l'ONU

    [ODD2030]

    Partagez
    Donnez votre avis
    Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2017 Médiaterre V4.0